Acces rapides :
Dossier :

Vibrations transmises à l’ensemble du corps

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Vibrations transmises à l'ensemble du corps
  4. Exposition aux risques (rubrique sélectionnée)

Exposition aux risques

Votre entreprise est-elle concernée ?

Pour savoir si les salariés d’une entreprise sont exposés à des vibrations, il faut d’abord les interroger sur leur activité quotidienne. Ressentent-ils des secousses lorsqu’ils utilisent un engin ? Se plaignent-ils de maux de dos ?…. Il est nécessaire également d’estimer le niveau de vibrations auxquels ils sont soumis, selon l’engin qu’ils utilisent. Enfin, il est important de bien connaître les situations de travail exposant à des vibrations qui augmentent les risques de lombalgie.

Votre entreprise est concernée par les risques liés aux vibrations si vous répondez oui à au moins l’une des questions suivantes :

  • Utilisez-vous des véhicules, des engins ou des machines fixes qui vibrent ?
  • Est-ce que des salariés ressentent des « chocs » ou des « secousses » au cours de leur activité professionnelle quotidienne ?
  • Des salariés se plaignent-ils de maux de dos ?
  • L’un des salariés de l’entreprise a-t-il développé une maladie professionnelle relevant des tableaux 97 (régime général) ou 57 (régime agricole) ?

Estimer le degré de vibration des engins utilisés dans l’entreprise

Dans les deux schémas ci-dessous, les engins les plus courants sont placés en fonction de leur amplitude vibratoire moyenne connue, dans des conditions normales d’utilisation sur une journée de travail. Les engins situés dans la zone verte exposent faiblement les conducteurs aux vibrations. Pour ceux situés en zone orange et rouge, il est nécessaire d’évaluer le risque vibratoire.

Engins de chantiers

Estimation du degré d’émission vibratoire pour des engins courants, dans des conditions normales d’utilisation

Engins de transport et de manutention

Estimation du degré d’émission vibratoire pour des engins courants, dans des conditions normales d’utilisation

Les machines fixes ne sont pas représentées car, à l’exception des tables vibrantes et de certains concasseurs, les amplitudes vibratoires sont inférieures à la valeur d’action fixée par la réglementation.

Situations de travail augmentant les risques de lombalgie

Certaines situations de travail exposant à des vibrations sont susceptibles d’augmenter les risques de lombalgies. Il s’agit des situations suivantes :

  • Évolution sur un terrain irrégulier ou sur une surface dégradée, à une vitesse inadaptée
  • Utilisation d’un engin sur une surface inadaptée ou pour une tâche pour laquelle il n’est pas conçu
  • Exposition régulière et de longue durée
  • Postures contraignantes fréquentes et/ou maintenues (angles de confort non respectés, torsion ou inclinaison du buste…) dues au manque de visibilité, à l’inaccessibilité des commandes, au type de tâches à réaliser…
  • Vétusté, manque d’entretien de l’engin, mauvais état du siège (défaut d’entretien de la suspension, de l’assise et/ou des réglages)
  • Mauvais réglage du siège (absence de formation du conducteur, mauvaise utilisation des réglages…)
  • Montée et descente fréquentes de l’engin
  • Manutention manuelle

 

 

Pour en savoir plus
Mis à jour le 02/02/2015
Formation