Accès rapides :

Rayonnements optiques

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Rayonnements optiques
  4. Rayonnement laser (rubrique sélectionnée)

Rayonnement Laser

À chaque laser ses dangers

Les lasers sont utilisés dans de nombreux secteurs d’activités. Les yeux sont les organes les plus vulnérables. Les équipements de travail utilisant des lasers sont classés selon leur dangerosité. Les mesures de prévention à respecter, permettant une utilisation en toute sécurité, sont fonction de cette classification. Le port de lunettes de protection et de gants ininflammables est indispensable lors de l’emploi d’un laser de classe élevée.

Le laser (Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation) produit et amplifie une onde lumineuse. La lumière qu’il produit est monochromatique, c’est-à-dire d’une couleur correspondant à une seule longueur d’onde définie, qui peut être dans l’infrarouge, le visible ou l’ultraviolet.

Les lasers sont utilisés dans des secteurs d’activité aussi variés que l’industrie, le BTP, les arts du spectacle, le domaine médical et hospitalier, la recherche, l’enseignement ou la défense nationale.

Effets des lasers sur la santé

Le risque lié à l’utilisation du laser dépend du cheminement du faisceau dans le local où il est produit et de ses possibilités de réflexion et de diffusion. D’où l’intérêt de ne pas l’entourer de surfaces lisses et brillantes.

L’œil est l’organe le plus susceptible de subir des lésions causées par un faisceau laser. Le risque de lésions dépend de la puissance et de la longueur d’onde du faisceau laser. Dans le spectre du visible, la fermeture réflexe des paupières n’est pas toujours suffisante pour protéger les yeux de lésions éventuelles.

Risques pour les yeux en fonction du rayonnement optique des lasers

  • Les lasers émettant dans l’ultraviolet peuvent provoquer une conjonctivite, voire une cataracte.
  • Les lasers émettant dans le visible et le proche infrarouge convergent sur la rétine, de sorte que les lésions qu’ils produisent sont des brûlures rétiniennes irréversibles.
  • Le rayonnement infrarouge est absorbé dans la cornée, et il peut provoquer des dommages cornéens ainsi qu’une cécité.

Le risque de dommages à la peau dépend du type de laser, de la puissance du faisceau laser et de la durée de l’exposition. Ils peuvent aller de la brûlure localisée à la lésion profonde.

L’utilisation de lasers peut également entraîner des risques électriques, électromagnétiques et chimiques.

Classes de dangerosité

Chaque laser a une classe, indiquée par le constructeur, qui donne une idée de sa dangerosité. Une norme précise les mentions à apposer sur les appareils pour chaque classe de laser.

Classes de danger des lasers définies par la norme EN 60825-1/A2

  • Classe 1 : laser considéré comme sans danger dans des conditions raisonnablement prévisibles d’utilisation
  • Classe 1M : laser émettant un rayonnement dans la gamme de longueurs d’onde comprise entre 302,5 et 4 000 nm et sans danger dans des conditions raisonnablement prévisibles d’utilisation
  • Classe 2 : laser émettant un rayonnement visible dans la gamme de longueurs d’onde comprise entre 400 et 700 nm
  • Classe 2M : laser dont la vision à la sortie du faisceau peut être dangereuse en cas d’utilisation d’instruments d’optique
  • Classe 3R : laser émettant un rayonnement dans la gamme de longueurs d’onde comprise entre 302,5 et 106 nm. La vision dans le faisceau peut être dangereuse mais le risque est plus faible que pour les lasers de classe 3B.
  • Classe 3B : laser dont la vision directe du faisceau est toujours dangereuse
  • Classe 4 : laser capable de produire des réflexions diffuses dangereuses

Moyens de protection

Chaque appareil laser comprend des mécanismes techniques intégrés, par exemple un capot de protection associé à un organe de coupure du faisceau, visant à prévenir l’exposition accidentelle. Cependant, il faut porter des lunettes de protection adaptées à la longueur d’onde émise lorsqu’on utilise un laser d’une classe élevée et si le faisceau n’est pas confiné.

S’il y a un risque d’approcher les mains de zones non protégées du parcours d’un faisceau laser puissant, il faut porter des gants de protection ininflammables.

Mesures générales de prévention

L’employeur doit respecter les principes généraux de prévention du Code du travail, ainsi que les dispositions spécifiques à la prévention des risques d’exposition aux rayonnements optiques artificiels (articles R. 4452-1 à R. 4452-31 du Code du Travail).

Pour procéder à l’évaluation des risques et mettre en place des mesures de prévention adaptées, l’employeur peut se baser sur les règles de prévention établies pour les rayonnements lasers ainsi que sur la documentation fournie par le (ou les) fabricant(s) des équipements lasers.

Règles spécifiques à une utilisation en sécurité de rayonnements lasers

  • Choix justifié d’une source laser pour les besoins d’une application et pour la classe de dangerosité de la source
  • Étiquetage associé à la classe du laser utilisé, visible, lisible et rédigé en français : c’est le 1er niveau de consignes que les opérateurs doivent respecter.
  • Confinement du rayonnement : chaque fois que l’application le permet, le rayonnement laser ne doit pas avoir lieu vers l’extérieur.
  • Définition de zones d’exclusion : lorsque l’application nécessite que le rayonnement soit émis vers l’extérieur, les directions des émissions du rayonnement primaire peuvent servir à définir une direction ou une zone d’espace dans laquelle aucune personne ne doit se trouver lors de l’émission. Les accès à cette zone sont interdits et condamnés, balisés. Une signalétique visible et rédigée en français est mise en place.
  • Maîtrise de la commande : seule une personne autorisée doit pouvoir commander l’émission du rayonnement.
  • Limitation des accès à un local dans lequel a lieu un tir laser : seules des personnes autorisées peuvent y avoir accès ou y être présentes, à condition que cet accès soit justifié pendant l’émission du faisceau.
  • Confinement du trajet du faisceau : si des opérateurs doivent être présents dans le local pendant l’émission du faisceau, le chemin optique doit être capoté.
  • Évitement des réflexions du faisceau primaire vers l’opérateur. La présence d’objets réfléchissants dans le local et le port de bijoux sont à éviter. Le plan dans lequel le faisceau circule doit être plus bas que la hauteur des yeux en position assise.
  • Protection individuelle des yeux : si l’opérateur doit accéder au local dans lequel a lieu l’émission laser, il doit porter des lunettes de protection ou de réglage laser adaptées.
  • Protection individuelle des mains ou du corps
  • Information des opérateurs des risques encourus lorsqu’ils travaillent sur des équipements laser dont le rayonnement accessible est supérieur à celui de la classe 1
  • Formation des opérateurs à l’utilisation d’équipements lasers

La documentation fournie par les fabricants d’équipements lasers doit être conforme à la norme NF EN ISO 11252 (machines à laser) ou NF EN 60825-1 (appareils à lasers). Elle doit contenir des informations indispensables pour l’évaluation des risques, notamment :

  • les caractéristiques et classe de l’équipement laser,
  • les prescriptions d’utilisation et de sécurité pour les opérateurs en conditions d’utilisation normale,
  • les interventions autorisées à l’utilisateur,
  • les prescriptions d’interventions et de sécurité pour notamment les opérations de maintenance.
Mis à jour le 17/04/2015
À télécharger