Accès rapides :
dossier :

Risques biologiques

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Biologiques
  4. Effets sur la santé (rubrique sélectionnée)

Effets sur la santé

La plupart des agents biologiques sont inoffensifs pour l’homme. Certains sont même utilisés par l'homme pour la production de produits alimentaires (pain, fromages…) et dans les biotechnologies (production de vaccins, d’insuline, d’anticorps…). Certains peuvent néanmoins être à l’origine de maladies plus ou moins graves chez l’homme.

Les effets sur la santé sont très variables :
ils dépendent notamment de l’agent biologique en cause, des conditions d’exposition et de certains facteurs individuels.
 

L’exposition à des agents biologiques peut entraîner quatre types de répercussions sur la santé :

  • Infections
  • Allergies
  • Effets toxiniques
  • Cancers

Infections

Les infections sont dues à la pénétration et la multiplication d’un agent biologique dans le corps. Selon l’agent biologique en cause, les maladies infectieuses se caractérisent par :

  • leur localisation (lésion cutanée, pneumonie, hépatite…),
  • leur gravité (simple fièvre, complications cardiaques ou pulmonaires…),
  • leur délai d’apparition (quelques heures, jours ou mois).
Exemples d'infections

Maladie

Réservoir

Mode de transmission en milieu de travail

Symptômes

Tuberculose

Homme

Inhalation de particules en suspension dans l'air et contaminées par des sécrétions bronchiques

Le plus souvent atteinte pulmonaire

Maladie de Lyme

Animal

Piqûre de tique

- Atteinte cutanée
- Forme neurologique et articulaire

Légionellose

Eau

Inhalation d’aérosols de gouttelettes d’eau contaminée

- Fièvre
- Atteinte pulmonaire


Nous ne sommes pas tous égaux face au risque infectieux. Des facteurs individuels peuvent intervenir dans le risque de développer une infection.

Certains salariés peuvent avoir acquis une immunité vis-à-vis d’un agent biologique pathogène après un contact avec celui-ci, qu’ils aient été malades ou non. Cependant toutes les infections ne procurent pas une immunité.

Les défenses immunitaires peuvent également être stimulées par la vaccination mais le nombre d’agents infectieux pour lesquels on dispose d’un vaccin est très limité.

A l’inverse, les défenses immunitaires peuvent être affaiblies (convalescence après une infection, traitement de longue durée par certains médicaments, SIDA…). Cela peut entraîner une susceptibilité accrue aux infections.

Par ailleurs, certaines infections, comme la rubéole par exemple, peuvent aussi perturber le bon déroulement ou l’issue d’une grossesse.

 

Grossesse et risque infectieux

Certaines situations professionnelles pouvant exposer à des agents biologiques sont susceptibles de poser des problèmes spécifiques en cas de grossesse ou de projet de grossesse.

  • Certaines infections bactériennes (listériose, fièvre Q…), parasitaires (toxoplasmose…) ou virales (varicelle…) peuvent conduire à un avortement, une naissance prématurée ou à des malformations chez l’enfant. Dans certains cas elles peuvent entraîner des manifestations particulièrement sévères chez la femme enceinte.
  • Certains vaccins sont contre-indiqués chez la femme enceinte (limitant les possibilités de pratiquer les vaccinations recommandées pour un poste de travail donné).
  • Certains antibiotiques ou aintiparasitaires sont également contre-indiqués chez la femme enceinte (ce qui réduit les possibilités de traitement des infections susceptibles d’être contractées en milieu professionnel).

Voir législation spécifique aux femmes enceintes dans « Réglementation »

Allergies

Les allergies ou les réactions d’hypersensibilité sont liées à une défense immunitaire trop importante. Ces réactions (rhinites, asthmes, pneumopathies…) sont liées à la présence dans l’organisme d’un allergène pouvant provenir d’un agent biologique (essentiellement moisissures, bactéries actinomycètes).
Le seuil de déclenchement de ces effets est très variable d’un individu à l’autre et, pour un même individu, ce seuil peut varier au cours du temps.

Exemples de réactions d’hypersensibilité chez l’homme

Maladie

Exemples de réservoirs

Mode de transmission

Symptômes

Poumon du fermier (pneumopathie d’hypersensibilité)

Foin ou paille moisis

Inhalation de poussières lors de la manutention des fourrages

Difficultés respiratoires avec images radiologiques typiques

Asthme

Mélange de moisissures utilisées dans la fabrication des saucissons

Inhalation de poussières lors du trempage et du brossage de saucisson

Difficultés respiratoires

Effets toxiniques

Certains agents biologiques libèrent des toxines qui peuvent être à l’origine d‘effets sur la santé.


En milieu professionnel, les travailleurs peuvent être exposés à des endotoxines ou des mycotoxines.

  • Les endotoxines sont des composants de la paroi des bactéries dites Gram négatif (ou Gram -). Ces bactéries peuvent proliférer dans certains milieux favorables (eaux usées, compost, ordures ménagères...) Les endotoxines sont libérées lors de la division cellulaire et lors de la mort des bactéries. Elles persistent dans l’environnement longtemps après la mort des bactéries. Dans le contexte des expositions professionnelles, leurs effets sont divers :
    - syndrome toxique des poussières organiques ou ODTS pour organic dust toxic syndrom : « simple » fièvre passagère, accompagnée de courbatures ressemblant à un début d’état grippal, manifestations respiratoires importantes, mais réversibles sans séquelles, avec sensation d’étouffement/d’oppression thoracique, survenant après un pic d’exposition ;
    - atteinte broncho-pulmonaire pouvant devenir chronique (évolution possible vers une insuffisance respiratoire).
     
  • Les mycotoxines sont produites par certaines moisissures, dans certaines conditions d’humidité et de température et sur certains substrats (céréales, épices, fruits …). Leurs effets toxiques, notamment cancérogènes, par ingestion d’aliments contaminés sont bien connus ; en revanche, les effets lors d’une exposition cutanée ou respiratoire en milieu professionnel sont encore mal connus. Certaines mycotoxines sont classées cancérogènes par le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC).

Cancers

Un cancer est une tumeur maligne formée par la multiplication désordonnée de cellules. Certaines infections peuvent entraîner des cancers. Dans le cadre professionnel cela est exceptionnel en dehors de  l’issue possible d’une infection chronique par le virus de l’hépatite B peut évoluer vers un cancer du foie. Aucun agent biologique ou produit d’agent biologique ne figure dans la liste européenne des agents classés cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction, mais certains agents biologiques sont classés par le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC).

Pour en savoir plus
Mis à jour le 12/07/2017