Acces rapides :
Dossier :

Champs électromagnétiques

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Champs électromagnétiques
  4. Ce qu'il faut retenir (rubrique sélectionnée)

Ce qu’il faut retenir

Limiter les expositions professionnelles aux champs électromagnétiques

Imperceptibles dans la plupart des situations de travail, les champs électromagnétiques peuvent, au-delà de certains seuils, avoir des effets sur la santé de l’homme. Il est donc important de rappeler quelques notions afin d’évaluer les risques liés à l’exposition aux champs électromagnétiques au poste et dans l’environnement de travail. Cette évaluation sert de base pour la mise en place de mesures de prévention permettant de réduire les expositions professionnelles.

Bien que non perceptibles, les champs électromagnétiques sont présents partout dans l’environnement. Toute installation électrique créée dans son voisinage un champ électromagnétique, composé d’un champ électrique et d’un champ magnétique.

Quelques rappels utiles

Un champ électromagnétique apparaît dès lors que des charges électriques sont en mouvement. Ce champ résulte de la combinaison de 2 ondes (l’une électrique, l’autre magnétique) qui se propagent à la vitesse de la lumière.
 

Tout fil conducteur sous tension produit un champ électrique dans son voisinage. Son intensité se mesure en volts par mètre (V/m).


Contrairement aux champs électriques, les champs magnétiques n’apparaissent que lors du passage d’un courant électrique dans un conducteur. Leur intensité se mesure en ampères par mètre (A/m) ou en microteslas (µT).

Présence du champ électrique et du champ magnétique : exemple d’une lampe

Lampe éteinte branchée sur la prise de courant : présence d’un champ électrique seul - Lampe allumée : présence d’un champ électrique et d’un champ magnétique

Les champs magnétiques statiques sont liés à la présence d’aimants permanents, d’électroaimants alimentés en courant continu ou plus généralement de sources de courants continus.

Les champs électriques, magnétiques et électromagnétiques font partie des rayonnements dits non ionisants : ils ne sont pas suffisamment énergétiques pour éjecter un électron d’un atome ou d’une molécule (par opposition aux rayonnements ionisants).

Champs électromagnétiques en milieu professionnel

Les champs électromagnétiques peuvent avoir des conséquences sur la santé du travailleur. Leurs effets à court terme peuvent être :

  • directs : échauffement des tissus biologiques, stimulation du système nerveux…
  • indirects : incendie ou explosion dus à une étincelle ou à un arc électrique, dysfonctionnement de dispositifs électroniques y compris les implants actifs comme les pacemakers, projection d’objets métalliques…


Des effets sensoriels (tels que vertiges, nausées, troubles visuels) sans conséquence pour la santé peuvent être ressentis aux très basses fréquences. Ces effets peuvent malgré tout avoir des conséquences sur la sécurité des travailleurs dans certaines situations de travail.

À ce jour, il n’y a pas de consensus scientifique concernant des effets à long terme dus à une exposition faible mais régulière.


Les environnements de travail peuvent être classés en 3 catégories, selon l’intensité des champs électromagnétiques présents. Cette classification permet de savoir à quel point on est concerné et quel type de démarche de prévention mettre en œuvre dans l’entreprise.

Bases réglementaires de la prévention des risques

La réglementation européenne a établi un système de limitation des niveaux d'exposition. Le principe de l’évaluation des risques est de comparer l’exposition des salariés aux Valeurs déclenchant l’Action (VA) définies par cette réglementation. Si l’une d’elles est dépassée, il faut mettre en place des mesures de prévention (réduction à la source, protection collective, réduction de l’exposition par éloignement, protection individuelle). L’information, la formation et la surveillance médicale du personnel viennent compléter ces mesures.

Pour en savoir plus
Mis à jour le 04/09/2014