Acces rapides :
dossier :

Risques électriques

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Electriques
  4. Risques liés à l’électricité (rubrique sélectionnée)

Risques liés à l’électricité

Les risques liés à l’électricité, pour l’homme, sont de différentes natures. Il s’agit principalement des risques d’électrisation, d’électrocution et de brûlure. Ces risques ont pour origines des contacts directs ou indirects et des arcs électriques.

Contacts directs et indirects

Un contact direct est un contact avec une pièce nue sous tension. C’est par exemple le contact avec une partie conductrice d’une borne de raccordement, avec l’âme d’un conducteur dénudé …

Un contact indirect est un contact avec une pièce conductrice mise accidentellement sous tension. C’est par exemple le contact avec une armoire métallique non reliée à la terre et dont l’équipement électrique qu’elle contient présente un défaut d’isolement.

Les contacts directs ou indirects provoquent des électrisations ou électrocutions. Sur les muscles du corps humain les courants électriques peuvent provoquer une tétanisation (muscles moteurs et de la cage thoracique) ou une fibrillation ventriculaire pouvant provoquer l’arrêt du cœur.

L’arc électrique et ses conséquences

Un arc électrique est susceptible d'apparaître lorsque l'on ouvre ou que l'on ferme un circuit. En effet, sous l'influence de la tension électrique créée entre les extrémités des conducteurs que l'on sépare ou que l'on approche, les électrons libres sortent du métal et heurtent violemment les molécules d'air de l'espace interstitiel. Cela a pour conséquence d'arracher des électrons aux atomes de l'air et de le rendre subitement conducteur. Ce phénomène s'accompagne d'une projection de particules métalliques en fusion (plus de 3 000°C). C'est l'arc électrique.

D'une manière générale, les arcs électriques peuvent jaillir entre deux conducteurs ou deux récepteurs voisins portés à des potentiels différents lorsque la couche qui les sépare n'est pas assez épaisse ou que sa qualité d'isolation a été diminuée. La liaison qui en découle est d'abord invisible (courant de fuite) puis visible (arc électrique). Les éclairs qu'on observe pendant les orages sont des arcs électriques entre deux nuages ou entre un nuage et la Terre. Dans les installations électriques, un court-circuit provoque un arc pouvant avoir des conséquences importantes.

L’arc électrique peut être, pour l’homme, à l’origine de brûlure plus ou moins graves et pour les installations d’incendies ou d’explosion.

Qu'est ce qu'un court-circuit ?

Un court-circuit résulte d'une liaison accidentelle entre deux pièces conductrices présentant entre elles une différence de potentiel. Le courant de court-circuit qui en résulte est dangereux : il peut atteindre, selon l'emplacement où il se produit, une intensité très élevée (50 kA et plus).

À l'origine des courts-circuits on peut citer :

  • la détérioration des isolants par vieillissement ou usure mécanique,
  • la rupture d'un conducteur,
  • la chute ou l'introduction d'un outil conducteur dans un circuit présentant des parties nues sous tension.
Mis à jour le 27/08/2014