Acces rapides :
dossier :

Risques électriques

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Electriques
  4. Prévention du risque lié à l’électricité statique (rubrique sélectionnée)

Prévention du risque lié à l’électricité statique

Une source d’inflammation sous-estimée

Souvent considérée comme un phénomène parasite secondaire, l’électricité statique fait partie de notre vie quotidienne par ses applications : photocopie, peinture, pulvérisation, dépoussiérage… Elle peut pourtant provoquer des accidents graves : incendies ou explosions par exemple. Directement liée à la structure atomique des matières utilisées ou traitées dans l’industrie, elle se créée spontanément, dans certaines conditions, au cours d’opérations de fabrication ou de manutention. Or, de nombreuses matières plastiques isolantes qui ont une aptitude marquée à l’accumulation des charges électriques sont utilisées dans les domaines les plus variés.

Qu’est-ce que l’électricité statique et comment se forme-t-elle ?

Lorsque l’on frotte 2 matériaux entre eux, une partie des électrons superficiels de l’un sont arrachés à leurs atomes et vont s’accumuler à la surface de l’autre. Ces charges demeurent momentanément sur la surface des matériaux (de quelques secondes à plusieurs mois selon les matériaux et les conditions environnementales). Elles forment ce que l’on appelle de l’électricité statique, présente en général en petites quantités. Plus un corps est isolant, plus il accumule de charges.

L’électrisation peut avoir lieu dans différentes circonstances : passage d’un liquide dans une canalisation, vidage d’un sac contenant un produit en vrac, passage d’une bande transporteuse sur une poulie de renvoi, impacts de particules sur la paroi d’un séparateur, nettoyage d’un récipient, déplacement d’une personne sur le sol…

Dangers liés à l’électricité statique

Si les charges formées à la surface d’un matériau ne peuvent pas s’écouler à la terre ou ne s’écoulent pas suffisamment vite, celles-ci continuent à s’accumuler et peuvent atteindre un niveau tel qu’elles provoquent une décharge électrique (par étincelles par exemple). Si cela se produit dans une atmosphère explosive, elles peuvent alors être à l’origine d’une inflammation.

L’électricité statique peut provoquer des accidents aux conséquences désastreuses, en particulier les incendies et explosions. Ces accidents sont à l’origine de blessures, souvent graves (brûlures), de décès ainsi que de dégâts matériels souvent importants (extension d’incendies à des installations avoisinantes…).

Elle peut également avoir des effets physiologiques sur l’homme. Étant données les faibles énergies mises en jeu, une décharge électrostatique n’est pas dangereuse en soi pour une personne mais peut être pénible par sa répétition et avoir des conséquences graves si elle est à l’origine de chutes par exemple. La marche sur le sol et les frottements sur les sièges sont 2 des principales sources d’électricité statique.

Principaux facteurs d’accidents d’origine électrostatique

Il s’agit :

  • des opérations de transfert de liquides pétroliers,
  • des opérations de nettoyage de citernes et de l’utilisation mal appropriée de dispositifs d’extinction,
  • des déversements de poudres dans une atmosphère explosible (gaz ou vapeurs de liquides inflammables),
  • des phénomènes disruptifs dus à la personne humaine électriquement chargée (car isolée de la terre),
  • de l’utilisation de solvant, notamment du toluène, dans des installations présentant des parties métalliques isolées ou des surfaces isolantes,
  • de l’utilisation de canalisations non adaptées pour le transport pneumatique,
  • des absences d’équipotentialité entre matériels.

Prévention des risques incendie-explosion

Afin de mettre en œuvre les mesures de prévention adaptées, il faut au préalable identifier les atmosphères explosives susceptibles d’apparaître et les types de décharges électrostatiques pouvant se produire, et évaluer leur pouvoir d’inflammation.

Ces mesures dépendent de :

  • la nature de l’activité de l’entreprise,
  • les matières premières utilisées,
  • la conception et l’implantation du matériel de fabrication et de manutention,
  • l’atmosphère environnante…
     

Principales mesures pour prévenir les risques d’incendie ou d’explosion liés à l’électricité statique

Environnement de travail et équipements

  • Dans une atmosphère explosive, augmenter le débit ou l’efficacité de la ventilation afin que la concentration air-gaz ou air-poussières n’atteigne en aucun cas la limite inférieure d’explosivité
  • Humidifier l’atmosphère afin de ne pas favoriser l’apparition de charge électrique
  • Éviter les sols et les revêtements de sols isolants
  • Rendre équipotentiel et mettre à la terre tous les éléments conducteurs
  • Utiliser des éliminateurs inductifs ou électriques
  • Utiliser du matériel ou des équipements antistatiques
     

Habillement du personnel

  • Utiliser des chaussures ou des vêtements antistatiques
     

Produits chimiques utilisés

  • Par exemple, remplacer un solvant inflammable par un solvant ininflammable ou possédant un point d’éclair plus élevé
  • Additionner certains liquides inflammables de produits antistatiques pour diminuer leur résistivité trop importante


Moyens de production et de manutention

  • Remplacer des éléments isolants par des éléments conducteurs au sens électrostatique
  • Travailler en enceinte fermée et sous atmosphère inerte ( azote)
  • Limiter si possible la vitesse d’écoulement des liquides et des matières pulvérulentes en augmentant la section des canalisations qui seront réalisées sans coudes brusques ni saillies internes superflues
  • Limiter la hauteur de la chute dans l’alimentation gravitaire
  • Limiter la pression et les frottements sur les guides et les rouleaux d’entraînement qui seront légèrement dépolis (textiles, papiers)
  • Utiliser des bandes transporteuses, courroies et tuyaux réalisés avec des matériaux conducteurs

En complément de ces mesures, un travail de sensibilisation et de formation des salariés aux risques liés à l’électricité statique doit être mené.

Pour en savoir plus
Mis à jour le 29/08/2014