Acces rapides :
dossier :

Risques électriques

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Electriques
  4. Accidents d’origine électrique (rubrique sélectionnée)

Accidents d’origine électrique

Des situations d’exposition variées

Des accidents rares mais souvent graves

Depuis 30 ans, le nombre d’accidents du travail, ainsi que les accidents graves dus à l’électricité diminuent régulièrement. Toutefois, ces derniers restent particulièrement graves. Chaque année, une dizaine de travailleurs meurent électrocutés. Les premières minutes qui suivent un accident sont très importantes pour les chances de survie : il faut agir très vite, d’une part en coupant le courant sans toucher au corps de la victime, d’autre part en prévenant immédiatement les secours. De plus, les accidents liés à l’électricité peuvent être à l’origine d’incendies ou d’explosions.

Les accidents d’origine électrique se produisent surtout lors d’opérations sur des installations fixes basse tension (armoires, coffrets, prises de courant…) au cours de l’utilisation de machines-outils portatives, ou lors d’interventions sur ou au voisinage de lignes aériennes, de postes de transformation et de canalisations enterrées.

Électrisation et électrocution

Une personne est électrisée lorsqu’un courant électrique lui traverse le corps et provoque des blessures plus ou moins graves. On parle d’électrocution lorsque ce courant électrique provoque la mort de la personne.
 

L'électrisation peut se produire par contact direct (avec une partie active) ou indirect (avec une masse mise accidentellement sous tension). Le courant ne passe que si le circuit est fermé c'est-à-dire s'il y a :

  • soit deux points de contact avec des pièces nues sous tension de potentiel différent,
  • soit un point de contact avec une pièce nue sous tension et un autre avec la terre.
     

Les premières minutes qui suivent l’accident sont très importantes pour les chances de survie de la victime: il faut donc agir très vite. De plus, le temps d’intervention des premiers secours est déterminant dans l’évolution de l’état de santé des accidentés. Il est donc important que les personnes travaillant à proximité d’installations électriques sous tension aient des notions de secourisme.

Comment secourir une personne électrisée

  • Il faut d’abord mettre hors tension (à l’aide de l’interrupteur, du disjoncteur, en débranchant la prise…) sans toucher le corps de la victime afin d’éviter le sur-accident. Si ce n’est pas possible, il faut libérer l’accidenté du contact avec les parties sous tension en prenant garde à ce que personne d’autre ne puisse s’électriser.
  • Il faut ensuite appeler ou faire appeler les secours : un sauveteur secouriste du travail puis le SAMU (15) ou les pompiers.
  • Puis porter secours à la victime. Il faut rester avec la victime tant que les secours ne sont pas arrivés. Les premiers gestes doivent être effectués jusqu’à l’arrivée des secours par du personnel formé au secourisme.

Effets sur la santé

Une électrisation peut être plus ou moins grave, tout dépend de :

  • la fréquence du courant,
  • l’intensité du courant (danger à partir de 5 mA),
  • la durée du passage du courant,
  • la surface de la zone de contact,
  • la trajectoire du courant,
  • l’état de la peau (sèche, humide, mouillée),
  • la nature du sol.

Effets du courant électrique alternatif en fonction de son intensité sur l’organisme humain

  • 0,5 mA : perception cutanée
  • 5 mA : secousse électrique
  • 10 mA : contracture entraînant une incapacité à lâcher prise
  • 25 mA : tétanisation des muscles respiratoires (asphyxie au-delà de 3 min)
  • 40 mA pendant 5 secondes : fibrillation ventriculaire
  • 50 mA pendant 1 seconde : fibrillation ventriculaire
  • 2 000 mA : inhibition des centres nerveux

D’une manière générale, le courant suit le chemin le plus court, donc le moins impédant, entre le point d’entrée et le point de sortie du corps : il peut donc endommager tous les organes qui se trouvent sur son passage.

Incendies

30 % des incendies seraient d’origine électrique. Les principales causes sont :

  • l’échauffement des câbles dû à une surcharge,
  • le court-circuit entraînant un arc électrique,
  • un défaut d’isolement conduisant à une circulation anormale du courant entre récepteur et masse ou entre récepteur et terre,
  • des contacts défectueux (de type connexion mal serrée ou oxydée) entraînant une résistance anormale et un échauffement,
  • la foudre,
  • une décharge électrostatique.
     

Certains facteurs peuvent aggraver les échauffements :

  • une ventilation insuffisante,
  • l’accumulation de poussières ou de dépôts de graisse,
  • le stockage de matériaux inflammables à proximité d’installations électriques,
  • l’empilage des câbles empêchant l’évacuation de la chaleur.

Que faire face à un incendie d’origine électrique inférieur à 1000 V?

  • Donner l’alerte
  • Mettre hors tension l’installation et éventuellement les installations voisines
  • Fermer les portes et les fenêtres
  • Attaquer le feu à la base à l’aide d’un extincteur adapté (dioxyde de carbone, eau en jet pulvérisé*, poudre)
  • Après l’extinction de l’incendie, évacuer les gaz toxiques en aérant puis procéder au contrôle de l’atmosphère : monoxyde de carbone (CO), dioxyde de carbone(CO2), oxygène (O2)

*Attention à l’eau de ruissellement qui peut être conductrice

Explosion

Dans les zones à risque d’explosion, les installations électriques, aussi bien de puissance que de commande, constituent une source potentielle d’inflammation pour l’atmosphère explosible. Afin de réduire ce risque, ces installations sont réduites au strict minimum. De plus le matériel électrique utilisé dans ces zones respecte des conditions de construction, montage et fonctionnement définies dans des normes.

Exemples des modes de protection normalisés du matériel électrique

Mode de protection

Symbole

Immersion dans l’huile

o

Surpression interne

p

Enveloppe antidéflagrante

d

Sécurité augmentée

e

Sécurité intrinsèque

i

Encapsulage

m

Principaux facteurs d’accidents d’origine électrique

  • Non respect des règles de sécurité lors de la conception ou modification d’une installation électrique
  • Mauvais état du matériel et des isolants en particulier (détérioration, coupure …)
  • Utilisation inappropriée du matériel (appareil portatif, prolongateur …)
  • Habilitation électrique non adaptée à l’opération à réaliser.
  • Non-respect des distances de sécurité par rapport aux pièces nues sous tension
Pour en savoir plus
Mis à jour le 27/08/2014