Accès rapides :
Dossier :

Travail à la chaleur

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Chaleur
  4. Mesures de prévention (rubrique sélectionnée)

Mesures de prévention

La prévention des risques liés à la chaleur doit être prise en compte dans la démarche globale d’évaluation des risques dans l’entreprise. L’objectif prioritaire est de limiter les expositions des salariés et de réduire la pénibilité des tâches à accomplir. Pour cela il est possible d’agir sur l’organisation du travail, l’aménagement des locaux et des postes, la conception des situations de travail, la formation des salariés…

La prévention des risques liés à la chaleur doit être intégrée le plus en amont possible, et prendre en compte les dimensions techniques, organisationnelles et individuelles du travail. La mise en place d’actions de prévention adaptées se fait en associant les représentants du personnel (dont les membres du CHSCT), les salariés et le médecin du travail.

Organisation du travail

  • Limiter les temps d’exposition à la chaleur ou effectuer une rotation des tâches lorsque des postes moins exposés en donnent la possibilité.
  • Limiter le travail physique intense et le port de charge répétitif.
  • Permettre une période d’acclimatation suffisante avant d’assurer des activités physiques intenses
  • Éviter le travail isolé et privilégier le travail d’équipe.
  • Augmenter la fréquence des pauses de récupération.
  • Aménager des aires de repos climatisées.
  • Fournir une source d’eau fraîche et inciter les salariés à boire souvent.
  • Établir une procédure d’urgence en cas de malaise lié à l’exposition à la chaleur.
  • Modifier les horaires de travail lors des périodes caniculaires…

Conception et aménagement des postes de travail

  • Réduire la température : climatisation, ventilation
  • Réduire le taux d’humidité en ventilant.
  • Aménager des cabines d’observation climatisées.
  • Automatiser les taches en ambiance thermiques élevées.
  • Utiliser des aides mécaniques pour réduire la dépense énergétique des salariés.
  • Réduire l’exposition à la chaleur émise par des surfaces chaudes (calorifugeage des surfaces, utilisation d’écrans ou de revêtements réfléchissants).
  • Lors de la conception de nouveaux bâtiments, prendre en compte le confort d’été dans les choix architecturaux …

Formation et information des salariés

Pour mettre en place des actions d’information ou de formation appropriées, l’employeur peut se faire conseiller par le médecin du travail. Ces actions concernent tous les salariés exposés, sans oublier les nouveaux embauchés, les intérimaires, les personnels chargés de la manutention.

Principales mesures concernant la formation et l’information des salariés exposés à la chaleur

  • Informer les salariés des risques spécifiques liés à la chaleur ou aux postes de travail exposant à de fortes chaleurs et des mesures de prévention prévues.
  • Mettre en place des formations adaptées aux postes de travail.
  • Compléter, si besoin, la formation des sauveteurs secouristes du travail. L’employeur peut demander pour cela l’intervention du service de santé au travail.
  • Sensibiliser les salariés pour les inciter à adopter les mesures comportementales ou d’hygiène de vie, permettant de réduire les risques liés à la chaleur (tenue de travail, alimentation, boisson…).

La situation individuelle des salariés (maladie chronique, prises médicamenteuses, grossesse…) doit être prise en compte et faire l’objet d’une information et de recommandations spécifiques par le médecin du travail lors du suivi médical.

Mise à disposition de vêtements ou d’équipements de protection adaptés

  • Lors des chaleurs estivales :
    • vêtements de travail, de couleur claire, permettant l’évaporation de la sueur,
    • couvre-chef en cas de travail en extérieur et d’exposition prolongée au soleil,
    • équipements de protection individuelle adaptés, réduisant l’inconfort thermique…
  • Lors d’activités en ambiance chaude (fonderies, verreries…) : vêtements de protection contre la chaleur, vestes de refroidissement…

La situation individuelle des salariés (maladie chronique, prises médicamenteuses, grossesse…) doit être prise en compte et faire l’objet d’une information et de recommandations spécifiques par le médecin du travail lors du suivi médical.

Pour en savoir plus
Mis à jour le 21/06/2019