Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Eficatt
  5. Diphtérie (rubrique sélectionnée)

Diphtérie

Corynebacterium du complexe diphtheriae

3 espèces : Corynebacterium diphtheriae, Corynebacterium ulcerans et C. pseudotuberculosis.

Sommaire de la fiche

Édition : mai 2013

Agent pathogène Guide de lecture

Descriptif de l'agent pathogène

  • Nom

    Corynebacterium du complexe diphtheriae

    3 espèces : Corynebacterium diphtheriae, Corynebacterium ulcerans et C. pseudotuberculosis.

  • Synonyme

    • Bacille de Klebs-Loeffler
  • Type

    Bactérie
  • Groupes de classement

    • 2

Bacille à Gram positif aérobie du genre Corynebacterium avec 3 espèces concernées par la diphtérie (C. diphtheriae, C. ulcerans, C. pseudotuberculosis).
Ces 3 espèces peuvent être porteuses ou non du gène codant la toxine diphtérique ("tox+" ou "tox-").

Réservoir et principales sources d'infection

Réservoir
  • Type(s)

    • Animal
    • Homme

Le réservoir de C. diphtheriae serait principalement humain (rares cas où isolés chez des chevaux et des chats). 

Les infections à C. ulcerans et à C. pseudotuberculosis sont des zoonoses et l'homme semble être un hôte occasionnel sans transmission interhumaine prouvée à ce jour :
- C. ulcerans : animaux domestiques (chats et chiens), vaches, cochons, singes, chevaux, etc...
- C. pseudotuberculosis : caprins.

Principales sources d'infection

Lésions cutanées (ex. : mamelles des vaches pour C. ulcerans -> lait contaminé).

Vecteur(s)
Pas de vecteur.

Viabilité et infectiosité

Viabilité, résistance physico-chimique

C. diphtheriae et les espèces apparentées peuvent être inhibées par la chlorhexidine (CMI de 5mg/l).

On ne dispose pas de renseignements précis sur C. diphtheriae et les espèces apparentées, mais la plupart des bactéries végétatives peuvent être inactivées par :

-  l’hypochlorite de sodium à 1 %, l’éthanol à 70 %, le glutaraldéhyde, le formaldéhyde, les produits iodés, le peroxyde d’hydrogène, l’acide peracétique et les composés d’ammonium quaternaire.

- un traitement à la chaleur humide (121 °C pendant au moins15 minutes) et à la chaleur sèche (160 à 170 °C pendant au moins 1 heure).

Infectiosité

Maladie contagieuse. Dose infectieuse : la toxine est extrêmement active. La toxine est responsable de la gravité de l'infection.

Liens utiles