Accueil > Risques > Incendie et explosion > Incendie sur le lieu de travail

Incendie sur le lieu de travail

Empêcher qu’un feu ne se déclare

Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères

Envoyer à un ami

Imprimez la page

Ajouter à ma sélection

Contacter l'INRS

Incendie en milieu professionnel

Chaque année, les incendies en milieu professionnel font des victimes. Ces sinistres sont également dramatiques sur le plan économique : bien souvent, l’entreprise disparaît. La lutte contre l’incendie nécessite d’agir le plus en amont possible au moment de la conception et de l’implantation des locaux. L’employeur doit également mettre en place des mesures de prévention destinées en priorité à protéger ses salariés.

Un incendie n’est jamais dû au hasard

Les établissements industriels et commerciaux sont particulièrement exposés aux risques d’incendie.

Dans plus de 30 % des cas, les travaux par points chauds (soudage au chalumeau, oxycoupage…) sont à l’origine des incendies. L’analyse des accidents montre que des opérations mal préparées ou exécutées sans précautions suffisantes peuvent être à l’origine de graves sinistres.

Triangle du feu

Triangle de feu

Un incendie est une combustion qui n’est contrôlable ni dans le temps ni dans l’espace.
Si l’un des 3 éléments du triangle du feu manque, la combustion ne peut se déclencher !

 

Des conséquences souvent graves, parfois dramatiques

Un incendie peut avoir des conséquences graves, sur les plans humain, matériel, économique et environnemental.

Les victimes d’un incendie meurent le plus souvent asphyxiées et/ou intoxiquées par les fumées. De plus, ces fumées gênent l’évacuation des occupants et l’intervention des secours. La chaleur et les flammes peuvent également provoquer des brûlures.

Enfin, la chaleur dégagée par l’incendie entame la résistance mécanique des structures des bâtiments : un effondrement peut survenir et blesser ou tuer le personnel qui n’a pas encore évacué ou les équipes de secours lors de leur intervention.

Les conséquences d’un incendie pour l’entreprise sont souvent économiquement irrémédiables : dans près de 70 % des sinistres, l’entreprise disparaît. Le personnel se retrouve alors au chômage et/ou en situation de détresse psychologique. En effet, l’outil de production peut être largement dégradé par les produits de combustion, l’aspersion d’eau ou d’agents extincteurs voire complètement détruit.

L’incendie peut également être à l’origine de diverses pollutions, notamment l’eau des nappes phréatiques (écoulement des eaux d’extinction) ou l’air environnant (fumées).

Quelques données

Si le nombre de victimes directes (morts, brûlés, intoxiqués par les fumées) est relativement faible, les coûts engendrés par les incendies s’avèrent en revanche très élevés. On estime qu’en France, 2 accidents du travail sur 10 000 ont pour origine un incendie.

Toutes les activités sont concernées par les incendies. Les secteurs les plus vulnérables sont :

  • aciéries, cimenteries, verreries,
  • commerces et entrepôts,
  • industrie agroalimentaire,
  • traitement des déchets,
  • industries chimiques,
  • industries du bois.

La prévention du risque incendie

L’organisation d’une démarche de prévention du risque incendie doit associer les instances représentatives du personnel (CHSCT, délégués du personnel…) et d’autres acteurs extérieurs à l’entreprise (assureur, service départemental d’incendie et de secours). La mise en œuvre de la démarche nécessite l’implication de tous les salariés.

L’employeur doit appliquer les différentes réglementations relatives au risque incendie, destinées selon les cas à protéger le personnel, le public, l’environnement ou les biens. Il peut aussi suivre les règles techniques des sociétés d’assurance.

La prise en compte du risque incendie nécessite d’agir le plus en amont possible au moment de la conception et de l’implantation des locaux (installation d’obstacles, de portes coupe-feu, création d’issues de secours…). Ceci permet de limiter la propagation du feu et de favoriser l’évacuation de l’ensemble des personnes et l’intervention des secours.

La prévention du risque incendie consiste principalement à :

  • évaluer les risques d’incendie,
  • supprimer les causes de déclenchement d’un incendie (actions sur les sources d’ignition et les produits combustibles),
  • mettre en place des mesures techniques et organisationnelles,
  • limiter l’importance des conséquences humaines et matérielles : une détection efficace couplée avec une alarme permet d’intervenir à temps pour l’évacuation des personnes et l’intervention des secours.

Le personnel est informé et formé afin d’acquérir les bons réflexes et un comportement adéquat en cas d’incendie.

Mis en ligne le 15 novembre 2013

Haut de page

Page extraite du site www.inrs.fr Copyright © INRS