Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Plastiques, risque et analyse thermique
  5. Polyamide 6-10 (rubrique sélectionnée)

Polyamide 6-10

PA 6-10

Sommaire de la fiche

Édition : décembre 2017

Caractéristiques [1-3]

Propriétés physico-chimiques

  • Température de fusion

    215 °C
  • Température de transition vitreuse

    50 °C
Solubilité
  • Acide formique
  • Alcool benzylique
  • Phénols
Stabilité

Pour éviter la dégradation thermique ou solaire :

  • Polyphénols
  • Sels métalliques

Additifs

  • Charges :
    • Fibres de verre
    • Billes de verre
    • Graphites
    • Bisulfure de molybdène
    • Silicates
    • Polytétrafluoroéthylène en poudre
  • Colorants :
    • Pigments minéraux résistant aux températures élevées
    • Pigments organiques
  • Divers :
    • Stéarates (lubrifiant)
  • Plastifiants :
    • Phosphates
    • Phtalates
    • Benzoates
  • Retardateur de flamme :
    • Composé à base d'aluminium
    • Composé à base de bismuth
    • Composé à base de bore
    • Composé phosphoré

Mise en œuvre

À la livraison, les polyamides en poudres à mouler ou en granulés sont généralement prêts à l’emploi, avec une teneur en humidité maximale de 0,2 %.

Si ce n’est pas le cas, il est indispensable de prévoir un séchage préalable pour prévenir tout risque de dégradation lors de la transformation.

Solvants intervenant dans les procédés

Les solvants les plus employés sont l’acide formique (FT-149), l’acide trichloroacétique. Généralement l’emploi des solvants est réservé au collage.

Des acides forts comme l’acide formique, des phénols comme le métacrésol (FT-97) et des solvants chlorés sont également utilisés pour analyse en laboratoire. Leur emploi diminue de plus en plus car la profession les remplace par des produits de substitution moins dangereux.

Procédé Gamme de température (°C) Informations complémentaires
Injection La résine est étuvée avant injection pour la sécher.
Extrusion Cette technique est applicable aux polyamides dont les zones de fusion ne sont pas très élevées et qui possèdent une bonne plage thermoplastique. Ceux qui sont trop fluides ne sont pas extrudables.
Frittage Compression de poudres très fines en présence d’un pourcentage important de charges métalliques.
Rilsanisation Au préalable, les surfaces métalliques à revêtir doivent subir une préparation pour enlever les graisses, la rouille, les écailles de laminage, etc. On procède :

— par décapage par projection de sable, de corindon ou de grenaille d’acier ;
— par traitement chimique, à l’aide de différents produits, tels que : le trichloroéthylène, l'acide sulfurique à 10 %, etc. ;
— parfois, les surfaces métalliques à recouvrir sont revêtues d’une sous-couche avant le trempage ; celle-ci peut contenir des solvants aromatiques ou chlorés.

Le revêtement des pièces métalliques peut être obtenu par différents procédés, à des températures pouvant atteindre 380-400 °C :
— le trempage qui consiste à plonger les pièces préalablement chauffées dans une cuve contenant la poudre en suspension dans l’air ou dans un gaz inerte ;
— la projection au pistolet-chalumeau de la poudre de polyamide à travers une flamme sur la surface métallique préchauffée ;
— la projection au pistolet électrostatique.
Collage