Accès rapides :
DOSSIER :

Fluides de coupe

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Fluides de coupe
  4. Effets sur la santé (rubrique sélectionnée)

Effets sur la santé

Affections cutanées et respiratoires, cancer… Les fluides de coupe peuvent avoir des effets sur la santé des travailleurs exposés.

Affections cutanées

Les effets sur la santé les plus fréquemment rencontrés sont des affections cutanées :

  • les dermites d’irritation représentent une forte proportion des affections cutanées. Elles se situent généralement sur les mains et les avants bras. Elles sont dues au pH relativement élevé de nombreux fluides de coupe aqueux et au caractère irritant de beaucoup des additifs utilisés. Les micro-organismes susceptibles de se développer dans les fluides aqueux peuvent également jouer un rôle ;
  • les dermites allergiques sont provoquées par certains additifs utilisés (en particulier de nombreux biocides) et par les métaux dissous (comme le cobalt) ou sous forme de particules, provenant des alliages usinés ou des outils. Nettement plus rares, elles sont souvent associées aux dermites d’irritation qui en favorisent l’apparition ;
  • les boutons d’huile dus aux huiles entières, surviennent aujourd’hui très rarement grâce à l’amélioration des conditions d’hygiène.

Affections respiratoires

L’inhalation d’aérosols de fluide de coupe peut entraîner des affections respiratoires :

  • les pneumopathies d’irritation dues au pH relativement élevé de nombreux fluides de coupe aqueux et au caractère irritant de beaucoup des additifs utilisés ;
  • les pneumopathies allergiques qui peuvent être causées par certains additifs et métaux dissous ou sous forme de particules provenant des alliages usinés ou des outils ;
  • les pneumopathies lipidiques (surcharge des poumons par des gouttelettes d’huile) dues aux aérosols d’huiles minérales ou synthétiques. Elles peuvent survenir lors de l’utilisation d’huiles entières ou de fluides aqueux sous forme d’émulsion d’huile dans l’eau. Elles sont aujourd’hui rares ;
  • des pathologies respiratoires provoquées par des micro-organismes ayant colonisé des fluides aqueux ou par des endotoxines provenant de certaines bactéries.

Effets cancérogènes

Les fluides de coupe peuvent contenir de petites quantités d’agents cancérogènes. Les huiles minérales utilisées pour la formulation des fluides de coupe contiennent des traces d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Certains de ces composés sont classés cancérogènes par le Circ (Centre international de recherche sur le cancer) ou par l’Union européenne. Les huiles entières peuvent s’enrichir en ces composés lorsque les conditions d’usinage provoquent un échauffement important au niveau du contact entre l’outil et la pièce usinée.

De plus, des nitrosamines peuvent se former dans des fluides de coupe aqueux par réaction entre des amines secondaires (diéthanolamine, morpholine…) et des nitrites ou des composés nitrés. Certaines de ces nitrosamines sont classées comme cancérogènes par l’union européenne. Les nitrites, même s’ils ne sont plus présents dans la composition des fluides de coupe, peuvent se former à partir de nitrates présents dans l’eau de dilution des fluides.

En savoir plus
Mis à jour le 09/07/2020