Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Caractérisation de l’effet des perturbations dynamiques sur la stabilité de la marche et sur les risques de chute dans un environnement mobile. (rubrique sélectionnée)

Caractérisation de l’effet des perturbations dynamiques sur la stabilité de la marche et sur les risques de chute dans un environnement mobile.

Etude

En France, 25000 salariés affiliés au régime général de la sécurité sociale exercent la fonction de Professionnels Navigants Commerciaux. Dans les secteurs aérien, maritime ou ferroviaire, ils partagent tous des conditions de travail spécifiques dont une composante commune est l’exposition aux mouvements parasites (houle, turbulences, secousses), combinée à la marche ou la station debout. L'effet de ces excitations dynamiques sur la stabilité des travailleurs en mouvement, plus particulièrement lors de la marche, n’est pas documenté dans la littérature scientifique. Le risque de chutes de plain-pied, particulièrement élevé dans ces situations de travail, demeure un risque professionnel majeur à l’origine de 16% des accidents du travail (toutes origines confondues).

L'INRS propose d'étudier ces effets en laboratoire, en collaboration avec son homologues italien, l'INAIL et l'école polytechnique de Milan (Polimi). Ces derniers sont engagés dans cette recherche, dans une approche expérimentale. L'INRS propose d'enrichir ces travaux grâce à une approche complémentaire de modélisation. Concrètement, il s'agirait d'établir un modèle de marcheur humanoïde en dynamique directe, prenant en compte les perturbations dynamiques de l'environnement extérieur. Ce type d'approche confère au modèle une certaine autonomie dans sa réponse aux sollicitations externes. Son immersion dans un environnement virtuel perturbé constitue le caractère innovant de cette étude. On veillera à ce que sa réponse soit biofidèle en s'appuyant sur les résultats d'essais conduits par Polimi. Ainsi pourra-t-on caractériser les perturbations dynamiques, selon leur amplitude ou la fréquence de leurs oscillations par rapport aux modifications observées dans le cycle naturel de la marche, par exemple la longueur des foulées et surtout par rapport au risque de chute de plain-pied.

Ces résultats sont importants pour la prévention des risques de chute en environnements mobiles dès le stade de la conception des locaux et des situations de travail. Les développements numériques requis pour la conduite de cette étude pourront être valorisés dans des transferts ultérieurs sous formes d’outils logiciels.

  • Fiche technique

    Fiche technique

    • Année de lancement

      2020
    • Discipline(s)

      Vibrations - Mécanique - Physiologie du travail
    • Responsable(s)

    • Participant(s)

      TARABINI M.
    • Collaboration(s) extérieure(s)

      Instituto Politecnico di Milano - INAIL
    • Référence

      EL2020-002
Disciplines de recherche
Vibrations
Etudes Publications Communications
Mécanique
Etudes Publications Communications
Physiologie du travail
Etudes Publications Communications