Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Identification et détection de situations potentiellement dangereuses par l’analyse des dérives de l’équipement de production (rubrique sélectionnée)

Identification et détection de situations potentiellement dangereuses par l’analyse des dérives de l’équipement de production

Etude

Lors de l’utilisation d’une machine ou d’un système de production, des accidents peuvent avoir lieu suite à des dysfonctionnements liés à des aspects techniques (évolution de l’environnement, du produit ou de l’équipement). En effet, des changements du contexte d’exploitation de l’équipement, son vieillissement, son usure, des aléas de production font que cet ensemble peut passer dans des états non prévus. Par exemple, un coincement de pièces peut induire une réponse ou une adaptation de l’opérateur, face à cet aléa qui l’amène à intervenir dans la zone dangereuse. L’opérateur peut alors se retrouver en situation accidentogène.
Cette étude sera le cadre d’une thèse dont l’objectif est de compléter et approfondir des travaux déjà initiés dans une étude précédente s’intitulant « Faisabilité de l’identification et de la détection d’événements précurseurs de situations dangereuses dans une architecture numérique intégrée ». La finalité de ces travaux est d’obtenir une méthode permettant de prévenir l’apparition de ces situations dangereuses, en s’appuyant sur des données de production, par exemple en utilisant les moyens de contrôle du génie industriel.
Pour cela, il faudra proposer un modèle générique décrivant le système (la machine, l’opérateur, le produit, l’environnement et toutes les interactions), et mettant en avant notamment les données accessibles du système. Ensuite, il faudra élaborer une méthode d’identification systématique des dérives des propriétés du système pour déterminer celles qui conduisent à des situations dangereuses.
Enfin, nous souhaitons analyser les données du système qu’il sera possible de scruter, et définir les indicateurs pertinents pour vérifier s’il est possible de prédire cette situation.
Ces démarches seront appliquées à un cas industriel de production. Ces travaux seront réalisés dans le cadre d’un partenariat tripartite entre l’ENSAM (laboratoire mixte avec l’INRS-LC2S), l’Université de Lorraine (CRAN) et l’INRS.
Valorisations prévues : Rapport de thèse. Rédaction d’un (ou plusieurs) article(s) dans des journaux scientifiques à comité de lecture. Des communications écrites ou orales dans des congrès ou colloques pourront être proposées.

Disciplines de recherche
Ingénierie de conception
Etudes Publications Communications
Sûreté de fonctionnement
Etudes Publications Communications