Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Fiches toxicologiques
  5. Brais de houille (FT 91) (rubrique sélectionnée)

Brais de houille

Fiche toxicologique n° 91

Sommaire de la fiche

Édition : 2000

Caractéristiques

Utilisations

Les brais de houille sont aujourd'hui princi­palement utilisés pour la fabrication des élec­trodes, pour l'industrie de l'aluminium et dans l'électrométallurgie.

Propriétés physiques [1-3, 27, 28]

Les brais de houille sont des substances solides, noires, grasses au toucher, consti­tuées parle résidu de distillation des goudrons de houille.

Les brais de houille ne sont pas chimique­ment bien définis ; ils sont composés d'un très grand nombre de produits (dont certains sont encore mal connus et même non identifiés) : hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) (parfois alkylés), hydrocarbures hétéro­cycliques soufrés, oxygénés, azotés... Leur composition peut varier suivant la nature des goudrons dont ils proviennent, et aussi suivant la température jusqu'à laquelle la distillation a été poussée.

Les brais de houille se dissolvent partielle­ment dans les alcools, l'oxyde de diéthyle, les essences. Leur solubilité est plus grande dans le sulfure de carbone, les solvants chlorés et les hydrocarbures benzéniques.

Nom Substance Etat Physique Densité Point d'éclair Température d'auto-inflammation
Brais de houille

Solide

1,20 à 1,30

> 190 °C (varie selon la nature des goudrons)

> 399 °C

Propriétés chimiques [3]

Les brais de houille sont des composés stables ; ils peuvent toutefois réagir vivement avec les oxydants forts.

Récipient de stockage

Les brais de houille sont généralement stockés en vrac ou sous forme de granulés dans des sacs en plastique.
Ils peuvent être également gardés à l'état liquide dans des réservoirs chauffés.

EN SAVOIR PLUS SUR LES FICHES TOXICOLOGIQUES