Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Eficatt
  5. Rouget du porc (rubrique sélectionnée)

Rouget du porc

Erysipelothrix rhusiopathiae.

Sommaire de la fiche

Édition : novembre 2016

Agent pathogène Guide de lecture

Descriptif de l'agent pathogène

Réservoir et principales sources d'infection

Réservoir
  • Type(s)

    • Animal
    • Environnement

Anthropozoonose.
Réservoir principal : le porc (30-40 % des porcs sains). De très nombreuses espèces sont également porteuses, dont les ovins et autres ruminants, poissons, crustacés, plus rarement oiseaux, volailles, rongeurs.
Animaux souvent porteurs sains.
Contamination du milieu extérieur : sol et eau.

Principales sources d'infection

Souvent os ou arêtes (à l’occasion de blessures), parfois simple contact avec animal contaminé (divers poissons et crustacés sont porteurs de germes dans le mucus qui les recouvre).

Vecteur(s)
Pas de vecteur.

Viabilité et infectiosité

Viabilité, résistance physico-chimique

Le germe survit jusqu'à 5 semaines dans les eaux environnementales, le sol, plusieurs mois dans la matière organique, cadavre, salaisons.
Résistant à la dessiccation, au froid, et même à la congélation.
Tué par chauffage 10 minutes à 70 °C, sensible aux désinfectants usuels (soude 0,5 % et phénol à 3,5 %) mais survit dans 0,0001 % de cristal violet et 0,1 % d'azide de sodium.

Infectiosité

Dose infectieuse inconnue mais semble élevée.

Liens utiles