Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Eficatt
  5. Hépatite E (rubrique sélectionnée)

Hépatite E

Virus de l'hépatite E

Sommaire de la fiche

Édition : mai 2013

Agent pathogène Guide de lecture

Descriptif de l'agent pathogène

  • Nom

    Virus de l'hépatite E
  • Synonyme

    • VHE
  • Type

    Virus
  • Groupes de classement

    • 3

Virus à ARN simple brin, non-enveloppé qui a été classé comme prototype et seul membre de la famille des Hepeviridae. Le génome viral contient 3 cadres de lectures (OFR) partiellement chevauchants.

Il n'existe qu'un seul sérotype, mais quatre génotypes majeurs ont été identifiés chez l'homme.

Les génotypes 1 et 2 ne sont retrouvés que chez l'homme et sont responsables des épidémies d'hépatite E (Afrique, Moyen-Orient, Asie).

Les génotypes 3 et 4 sont détectés chez l'homme et de nombreuses espèces animales et sont responsables des cas autochtones d'hépatite E en Europe, au Japon et en Amérique du Nord.

Réservoir et principales sources d'infection

Réservoir
  • Type(s)

    • Animal
    • Homme

Ce virus infecte l'homme et de nombreuses espèces animales (porc, sanglier, cerf, lapin, mangouste, rat, poulet).

Vecteur(s)
Pas de vecteur.

Viabilité et infectiosité

Viabilité, résistance physico-chimique

La stabilité du virus dans le milieu naturel n'est pas connue. Elle semble toutefois plus réduite que pour le virus de l'hépatite A. L'inactivation du virus VHE présent dans l'alimentation se fait par cuisson (191 °C) ou par ébullition pendant 5 min., par chauffage à 71 °C pendant 20 minutes. Le chauffage à 56 °C pendant 1 heure est insuffisant.

Le virus est inactivé par l'hypochlorite de sodium ou le glutaraldéhyde.

Infectiosité

Dose infectieuse chez l'homme inconnue.

In vitro, des cellules sont infectées avec 3,5 104 copies d'ARN.

Chez le singe, des doses de 105 à 106 copies d'ARN sont infectieuses chez 80 % des animaux.

L'infectiosité dépend de la charge virale et du génotype.

Liens utiles