Accueil > Démarches de prévention > Formation et information

Formation et information

Droits et devoirs de l’employeur et du salarié

Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères

Envoyer à un ami

Imprimez la page

Ajouter à ma sélection

Contacter l'INRS

La formation et l’information sont une obligation de l’employeur en matière de prévention des risques professionnels. Elles concernent tous les salariés, y compris les nouveaux embauchés, les intérimaires, les sous-traitants, ceux qui viennent de changer de poste, ceux qui interviennent de façon occasionnelle dans les activités d’entretien ou de maintenance. Elles ont pour corollaire le devoir du salarié de suivre ces formations et de respecter les consignes qui lui sont transmises.

En matière de prévention des risques professionnels, l’employeur est obligé d’informer ses salariés. De leur côté, les salariés peuvent alerter leur hiérarchie en cas de problème lié à la santé et à la sécurité du travail. Le salarié dispose aussi d’un droit de retrait (se retirer de son poste en cas de danger grave et imminent) : il informe alors son employeur (responsable de service, encadrement, direction…) ou un membre du CHSCT (ou représentant du personnel) qu’il s’estime en danger et explique la raison de ce danger.

Renforcer les compétences par des formations

Au-delà de ce devoir d’information, l’employeur a l’obligation d’assurer la formation à la sécurité des salariés, à l’embauche ou à l’occasion de toute modification du poste de travail. Les salariés doivent en effet pouvoir bénéficier d’une formation pratique et appropriée aux risques auxquels ils sont exposés tout au long de leur vie professionnelle.

Cette formation à la sécurité a pour objectif de les instruire notamment des mesures de prévention à respecter dans l’entreprise ainsi que de la conduite à tenir en cas d’accident. Elle porte en particulier sur les risques liés à la circulation dans l’entreprise et ceux liés à l’exécution de leur travail. Elle permet ainsi au salarié de maîtriser les risques spécifiques de son poste de travail.

Diffusion et affichage au cœur de l’entreprise

Une bonne diffusion de l’information passe donc par un affichage des consignes de sécurité et des fiches de poste, dont les salariés doivent prendre connaissance, une mise à disposition de la notice d’instructions, une organisation de réunions de sécurité par atelier, des campagnes de sécurité ciblées… La sensibilisation du personnel peut aussi être une campagne d’information organisée au sein de l’entreprise. Ces actions doivent cibler également les intervenants extérieurs.

Formation et information en santé et sécurité du travail : 2 exemples concrets

Connaître les machines avant de les utiliser

Toute personne qui intervient sur un équipement de travail ou l’utilise doit recevoir une formation spécifique et adaptée, pour connaître les risques liés à l’utilisation de ces outils. La formation porte non seulement sur l’utilisation des équipements, mais aussi sur les conditions d’exécution des travaux. Le contenu de la notice d’instructions du fabricant permet de rédiger des fiches de poste pour informer les salariés. En outre, lors de la mise en service d’un matériel neuf, il est souhaitable qu’un accompagnement, une démonstration, soient effectués par le personnel technique du fabricant.

Connaître les risques liés aux produits chimiques manipulés

L’employeur doit établir une notice de poste pour chaque poste de travail exposant les travailleurs à des produits chimiques dangereux. Cette notice ou fiche de poste doit être rédigée dans un langage accessible aux opérateurs, à partir des données disponibles (étiquette, fiche de données de sécurité, notice du fabricant…). Elle comporte l’identification du poste de travail, des matériels et produits utilisés et des risques encourus. Il y est précisé les quantités minimales et maximales stockées au poste de travail, les solutions mises en place pour prévenir le contact et limiter les émissions, ainsi que les règles d’hygiène… Elle fait l’objet d’un affichage similaire à celui des consignes de travail. Une signalisation de santé et de sécurité rappelle de plus certaines consignes par des panneaux d’interdiction, d’avertissement, d’obligation.

Ces actions d’information sont accompagnées d’actions régulières de formation, adaptées aux risques encourus, aux tâches effectuées, aux salariés concernés et aux évolutions réglementaires qui impactent le repérage des dangers (comme par exemple les nouvelles étiquettes sur les produits chimiques et leur signification).

Mis en ligne le 14 septembre 2012

Haut de page

Page extraite du site www.inrs.fr Copyright © INRS