Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Expositions aux fluides de coupe et principaux effets sur la santé : une revue des études épidémiologiques (rubrique sélectionnée)

Expositions aux fluides de coupe et principaux effets sur la santé : une revue des études épidémiologiques

Publication scientifique

En 2017, près d’un million et demi de travailleurs étaient exposés aux fluides de coupe en France (fluides aqueux, huiles minérales entières et huiles synthétiques). Ces fluides sont utilisés notamment au cours des étapes d’usinage des métaux. Lors de leur utilisation, ils génèrent un aérosol complexe ou brouillard d’huile, contenant des particules solides et/ou liquides en suspension dans un gaz. Les travailleurs peuvent être exposés aux fluides de coupe par inhalation du brouillard d’huile, par contact cutané, direct ou via des vêtements souillés, et éventuellement par ingestion. Les effets sur la santé les plus documentés dans la littérature épidémiologique concernent l’appareil respiratoire (pneumopathie d’hypersensibilité, asthme, symptômes respiratoires) et la peau (dermatites de contact et cancers). Les fluides de coupe peuvent également être reliés à des cancers. Ainsi, des cancers cutanés, en particulier du scrotum, sont associés à des expositions à des fluides de coupe non ou légèrement traités, classés cancérogènes pour l’Homme par le Centre international de recherche sur la cancer (CIRC). Parmi les autres localisations étudiées, les études épidémiologiques rapportent des résultats en faveur d’une association entre les expositions aux huiles minérales entières et des cancers localisés au niveau de la vessie, du rectum et du larynx.

Disciplines de recherche
Epidémiologie
Etudes Publications Communications
Biométrologie
Etudes Publications Communications