Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Exposition aux fluides de coupe et biomarqueurs d'effets précoces : stress oxydant, inflammation et génotoxicité (OxIGenoCOM) (rubrique sélectionnée)

Exposition aux fluides de coupe et biomarqueurs d'effets précoces : stress oxydant, inflammation et génotoxicité (OxIGenoCOM)

Etude

En France, environ un million de travailleurs sont exposés aux fluides de coupe (SUMER 2010). Dans la littérature, l’absence de données concernant les polluants présents dans les brouillards d’huile (BH), issus de l’utilisation des fluides de coupe, empêche l’identification des paramètres responsables des effets délétères sur la santé.
L’objectif de cette étude épidémiologique est d’analyser les relations entre différents paramètres détaillant l’exposition professionnelle aux BH et des biomarqueurs d’exposition et d’effet à différents niveaux physiopathologiques (stress oxydant, inflammation, génotoxicité). Ces derniers reflètent un état possiblement précurseur de maladies cancéreuses ou allergiques. Il s’agit d’un travail collaboratif entre plusieurs équipes de recherche à l’INRS, en France (Université de Lille) et en Suisse (Institut Universitaire Romand de Santé au Travail, Lausanne). Dans cette étude, 90 sujets (30 non exposés, 30 exposés aux huiles entières, 30 exposés aux fluides aqueux) seront recrutés. Les sujets exposés et non exposés seront vus pendant 2 jours consécutifs, en début et fin de poste, chaque jour. L’exposition professionnelle sera caractérisée par le recueil des conditions d’exposition (types d’huiles, température d’huile, ventilation générale …), par des prélèvements individuels et d’ambiance de la fraction inhalable, par la mesure de composés individuels (métaux, éthanolamines, aldéhydes) des fluides de coupe et de leur brouillard et par des biomarqueurs d’exposition mesurés dans le condensat d’air exhalé (CAE) et dans l’urine. Les effets sur la santé seront étudiés par l’intermédiaire de biomarqueurs d’inflammation broncho-pulmonaire (monoxyde d’azote exhalé) et de stress oxydant : 8-isoprostane, 8-OH-2’-deoxyguanosine, malondialdéhyde, recueillis dans le CAE et dans l’urine et o-tyrosine recueilli dans le CAE. Ils seront également étudiés par l’intermédiaire de biomarqueurs de génotoxicité et par la recherche de symptômes respiratoires.
La connaissance des déterminants des différents paramètres de l’exposition ainsi que de ses conséquences en matière d’effets précoces en liaison avec la mesure détaillée de l’exposition, permettra d’optimiser les actions de prévention des risques professionnels des BH en entreprise.

Valorisations prévues : ce projet donnera lieu à une thèse de doctorat, au moins trois publications scientifiques internationales et deux articles à destination des préventeurs.

Disciplines de recherche
Epidémiologie
Etudes Publications Communications
Biométrologie
Etudes Publications Communications