Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Eficatt
  5. Ornithose-psittacose (rubrique sélectionnée)

Ornithose-psittacose

Chlamydia psittaci

Sommaire de la fiche

Édition : décembre 2015

Agent pathogène Guide de lecture

Descriptif de l'agent pathogène

  • Nom

    Chlamydia psittaci

  • Type

    Bactérie
  • Groupes de classement

    • 3

Bactérie Gram négatif intracellulaire obligatoire.
Six sérovars en fonction des espèces d’oiseaux.
Les souches des mammifères ont été incluses dans des espèces à part : C. pecorum, C. abortus, C. felis et C. caviae.
C. psittaci concerne 6 souches aviaires, 2 souches mammifères sans pathogénicité démontrée pour l'homme à ce jour.

Réservoir et principales sources d'infection

Réservoir
  • Type(s)

    • Animal

Bactérie détectée chez plus de 450 espèces d'oiseaux à travers le monde : oiseaux d’ agrément (perruches, perroquets…), de basse cour et d’élevage industriel (canards, oies, dindes principalement mais aussi poulets et faisans), pigeons.
Si, chez les psittacidés (perruches, perroquets...), la chlamydiose se manifeste souvent par un tableau clinique, elle est presque toujours inapparente chez les volailles. La bactérie est excrétée surtout dans les fientes ou dans les sécrétions des voies aériennes supérieures.

Vecteur(s)
Pas de vecteur.

Viabilité et infectiosité

Viabilité, résistance physico-chimique

Sensible à la chaleur et aux désinfectants classiques, résistante aux basses températures et à la dessiccation.
Sa survie à l’extérieur de l’hôte est de quelques jours dans les déjections d’oiseaux et au moins de 20 à 30 jours dans la paille souillée par les fientes d’animaux infectés.

Infectiosité

Pathogène de l’animal et de l’homme, infection asymptomatique fréquente.
Dose infectieuse : inconnue.

Liens utiles