Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Eficatt
  5. Infection invasive à méningocoque (rubrique sélectionnée)

Infection invasive à méningocoque

Neisseria meningitidis

Sommaire de la fiche

Édition : décembre 2016

Agent pathogène Guide de lecture

Descriptif de l'agent pathogène

Réservoir et principales sources d'infection

Réservoir
  • Type(s)

    • Homme
Strictement humain.
Principales sources d'infection

Neisseria meningitidis est un germe fréquemment présent au niveau des muqueuses du rhinopharynx.

En cas d'infection invasive, le germe peut être présent dans le sang, la salive, le liquide cérébro-spinal (LCS), les liquides articulaire, pleural et péricardique.

Vecteur(s)
Pas de vecteur.

Viabilité et infectiosité

Viabilité, résistance physico-chimique

Survie très courte à l'extérieur de l'hôte.
Inactivé par la chaleur humide (121 °C > 15 minutes) et sèche (160 °C > 1 heure).
Sensible aux rayons U.V.
Sensible à de nombreux désinfectants : hypochlorite de sodium à 1 %, éthanol à 70 %, iode, glutaraldéhyde, formaldéhyde.

Infectiosité

Dose infectante : inconnue. Contagiosité variable selon :
- l'âge : réceptivité maximale entre 1 et 3 ans ;
- le génotype de la souche ;
- les éventuels facteurs favorisant la transmission : promiscuité, degré d'exposition aux sécrétions oropharyngées du patient, infection respiratoire préalable.

Liens utiles