Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Eficatt
  5. Infection à VIH (rubrique sélectionnée)

Infection à VIH

Virus de l'immunodéficience humaine.

Sommaire de la fiche

Édition : octobre 2016

Agent pathogène Guide de lecture

Descriptif de l'agent pathogène

Réservoir et principales sources d'infection

Réservoir
  • Type(s)

    • Homme
Strictement humain
Principales sources d'infection

Chez les sujets infectés, non traités, le virus est présent dans le sang, les secrétions génitales, le lait et d'autres liquides biologiques comme le liquide céphalo-rachidien, le liquide broncho-alvéolaire, le liquide amniotique ou le liquide pleural.
Le VIH peut aussi être retrouvé dans la salive et les larmes mais en trop faible concentration pour être source de contamination.
Seuls le sang et un liquide pleural sanglant ont donné lieu à des contaminations professionnelles prouvées.

Vecteur(s)
Pas de vecteur.

Viabilité et infectiosité

Viabilité, résistance physico-chimique

Virus fragile, qui peut rester viable jusqu'à plusieurs semaines à température ambiante, en solution aqueuse. La durée de survie est variable selon les conditions expérimentales : température, inoculum initial, type de milieu, méthodes de détection...
Le virus est inactivé par la chaleur à 56 °C pendant 30 minutes.
Sensibilité aux désinfectants : hypochlorite de sodium, alcool à 70°, dérivés iodés.

Infectiosité

Dépend de la charge virale dans le liquide exposant : la charge virale, exprimée en copies de virus par ml de plasma, qui est régulièrement mesurée chez les patients suivis et traités rend compte de l'infectiosité. On a démontré que la transmission du VIH était nulle lorsque la charge virale plasmatique était constamment indétectable et pendant une période d'au moins 6 mois.
Dose infectieuse inconnue.

Liens utiles