Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Métiers et secteurs d'activité
  3. Commerce et services
  4. Commerces de détail non alimentaire (rubrique sélectionnée)

Commerce de détail non alimentaire

Des clés pour construire la prévention

Malgré les apparences, le commerce de détail non alimentaire n’est pas épargné par les accidents du travail et les maladies professionnelles (AT/MP). Ceux-ci sont principalement dus aux manutentions, aux chutes et aux violences externes qui surviennent dans les points de vente. Des mesures de prévention permettent cependant de préserver la santé des salariés et des entreprises.

Le secteur du commerce de détail non alimentaire (CDNA) rassemble des activités très diverses : magasins de vêtements, magasins de jouets, magasins de meubles ou encore drogueries, pharmacies, librairies. Il est constitué de très nombreux points de vente, souvent de très petite taille. Quelle que soit l’activité du magasin, les principaux risques auxquels les salariés sont exposés sont les mêmes. Ils sont liés aux caractéristiques communes à l’ensemble de ces activités : contact avec la clientèle, manutention de marchandise, mise en rayon, réception de livraisons et déballage notamment.

Quelques chiffres

Les accidents du travail et maladies professionnelles ont des effets immédiats dans l’entreprise : journées perdues, augmentation du coût des cotisations AT/MP. Une autre conséquence est la désorganisation liée à l’absence du salarié, avec des retards dans le travail, des défauts dans la réalisation. Au final, c’est la performance de l’entreprise qui est impactée.
 

Les principaux risques

Les manutentions et les ports de charges

L’utilisation de petit outillage
Les chutes
Les incivilités et agressions
Les troubles musculosquelettiques

Attention : l’accident du travail n’est pas un accident domestique !

Lorsqu’il survient, l’accident est souvent assimilé à un accident domestique. Pourtant, dès lors qu’il survient sur le lieu de travail, il s’agit d’un accident du travail ce qui implique :

  • La nécessité de le déclarer comme accident du travail,
  • La responsabilité de l’entreprise,
  • L’obligation de mettre en œuvre des actions de prévention
     

Évaluer les risques

Tout employeur est responsable de la santé et de la sécurité de ses salariés. Il est donc tenu d’évaluer les risques auxquels sont soumis ses employés (en les associant à la réflexion) et de rechercher des mesures de prévention adaptées. Pour évaluer les risques et définir les mesures de prévention adéquates, les employeurs du CDNA peuvent s’appuyer sur un outil en ligne simple et gratuit :
 

OiRA commerce non alimentaire. Outil interactif d’évaluation des risques.

Définir des mesures de prévention

L’évaluation des risques doit permettre d’identifier les mesures de prévention les mieux adaptées. L’action la plus efficace consiste à supprimer ou réduire le danger. A défaut il convient de mettre en place des mesures de protection collective pour réduire les risques. En dernier recours, si ces dispositions se révèlent insuffisantes ou impossibles à mettre en œuvre, des mesures de protection individuelle doivent être mises en œuvre. L’outil OiRA vous aidera à construire votre plan d’action.

Des solutions incontournables

Pour passer dès maintenant à l’action, voici 6 solutions concrètes à mettre en œuvre. Elles permettent de limiter les principales causes d’accidents et de maladies qui touchent le secteur.
 

  1. Déballez vos colis avec les outils adaptés
  2. Sécurisez les accès en hauteur
  3. Limitez les risques d’agression
  4. Organisez le rangement de vos produits
  5. Assurez une bonne ventilation des réserves
  6. Manipulez vos produits en utilisant des équipements d’aide à la manutention
     

Formez vos salariés

Sauveteur secouriste au travail (SST) : Cette formation prépare à intervenir lors d’une situation d’accident du travail. Elle permet d’acquérir les connaissances pour réaliser les gestes de premiers secours, alerter, repérer les situations dangereuses dans son entreprise et participer éventuellement à la mise en œuvre d’actions de prévention et de protection.

 

Prévention des risques liés à l’activité physique (PRAP) : Cette formation prépare à la mise en œuvre de la prévention des risques liés à l’activité physique. Elle permet d’acquérir les connaissances pour repérer les situations de travail susceptibles de nuire à la santé ou d'entraîner des efforts excessifs ou inutiles, d’analyser une situation de travail en s'appuyant sur la connaissance du fonctionnement du corps humain et d’adopter de bonnes pratiques et des gestes appropriés à la tâche à effectuer.

Pour vous aider dans votre démarche

De nombreuses ressources sont disponibles pour aider les entreprises à identifier et à mettre en œuvre les mesures de prévention les mieux adaptées à leurs spécificités.
 

Les métiers du secteur commerces et services
Mis à jour le 20/07/2016