Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Inventaire des agents chimiques CMR utilisés en France en 2005 (rubrique sélectionnée)

Inventaire des agents chimiques CMR utilisés en France en 2005

Points de repère

Article de revue12/2006

Ce document existe uniquement au format électronique

A la demande du ministère du travail, une enquête a été réalisée en France afin d'identifier les agents chimiques CMR (Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques) couramment utilisés en milieu professionnel et d'évaluer le nombre de salariés potentiellement exposés par secteur d'activité.
Les données statistiques nationales, européennes et les informations collectées auprès d'un échantillon représentatif de 2 000 établissements appartenant à 30 secteurs d'activité ont été analysées pour estimer la consommation annuelle de 324 agents chimiques CMR et de plusieurs centaines de dérivés pétroliers. La prévalence de trois procédés classés cancérogènes a également été étudiée.
Les résultats de cette enquête indiquent que 4,8 millions de tonnes d'agents chimiques CMR ont été consommés en France en 2005. Pour 10 agents chimiques CMR la consommation est supérieure à 100 000 tonnes/an alors que pour 168 CMR la consommation était très faible ou nulle. Les industries pharmaceutique et chimique sont les principaux consommateurs primaires d'agents chimiques CMR même si les agents chimiques CMR sont largement utilisés dans un grand nombre de secteurs d'activité en raison de leur présence dans des formulations de produits industriels. Dès lors qu'elle est possible, la substitution des CMR de catégories 1 et 2 est réalisée.
La production d'auramine n'existe plus en France, alors que la fabrication de l'alcool isopropylique et le raffinage du nickel concernent un faible nombre de salariés. L'exposition aux agents chimiques cancérogènes par le biais des dérivés pétroliers concerne principalement les raffineries, le transport des carburants et les opérations de maintenance en pétrochimie ou dans les garages.
Tous les résultats de cette enquête CMR seront rassemblés dans une base de données, publiée sur le site web de l'INRS.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 14 pages, publié dans la revue Hygiène et sécurité du travail
    • Référence INRS

      PR 26
    • Auteur(s)

      VINCENT R.
    • Date de publication

      12/2006
    • Collection

      Points de repère

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction