Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Analyse de la méthodologie de la déclaration du bruit des machines : application au cas des meuleuses électriques (rubrique sélectionnée)

Analyse de la méthodologie de la déclaration du bruit des machines : application au cas des meuleuses électriques

Note documentaire

Article de revue06/2006

La directive 98/37/EC a rendu obligatoire la déclaration de l'émission sonore des machines lors de leur mise sur le marché européen. Les niveaux de pression d'émission acoustique au poste de travail et les niveaux de puissance acoustique (si le niveau de pression acoustique d'émission au poste de travail dépasse 85 dB(A)) doivent être fournis par le constructeur dans la notice d'instructions et dans la documentation technique de la machine.
Pour leur déclaration, les constructeurs s'appuient sur des normes qui décrivent de façon générale les méthodes de mesure acoustique (normes "B") et de façon précise et spécifique à la machine les conditions de montage et de fonctionnement dans lesquelles les mesures acoustiques doivent être effectuées (code d'essai des normes "C").
Cet article présente la mise en oeuvre de la méthodologie de déclaration du bruit des machines en appliquant les codes d'essai appropriés, dans le cas particulier des meuleuses électriques. Le classement obtenu, décliné en termes de pression acoustique émise, est ensuite comparé à un classement issu de mesures d'exposition sonore afin de comparer la déclaration à l'exposition réelle des utilisateurs.
Ce travail met en évidence le problème de la méthodologie de déclaration du bruit des machines dans le cas des meuleuses électriques étudiées. L'affichage par les constructeurs du bruit émis, effectué à partir de mesures à vide, ne permet pas de distinguer les machines les moins bruyantes et les écarts avec l'exposition réelle sont très importants (jusqu'à 20 dB(A)). Les mesures en charge sont en revanche bien corrélées à la puissance acoustique délivrée par la machine mais les écarts avec l'exposition restent conséquents (10 dB(A) en moyenne). Il est donc préférable d'effectuer la déclaration au moyen de mesures en charge et il convient d'attirer l'attention des utilisateurs sur le niveau réel d'exposition sonore, qui oscille entre 100 et 110 dB(A) dans un environnement acoustiquement neutre.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 12 pages, publié dans la revue Hygiène et sécurité du travail
    • Référence INRS

      ND 2246
    • Auteur(s)

      TROMPETTE N, CAFAXE M.
    • Date de publication

      06/2006
    • Collection

      Note documentaire
    • Prix

      2,00 € net

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Autres équipements de travail