Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Plastiques, risque et analyse thermique
  5. Polyéthylène (rubrique sélectionnée)

Polyéthylène

PE

Sommaire de la fiche

Édition : octobre 2017

Risques

Risques chimiques [3-8]

Risques spécifiques au polymère

Le polymère ne présente pas de risque toxicologique particulier à température ambiante à l’exception du danger habituel dû aux poussières inertes lorsqu’elle est manipulée sous forme pulvérulente.

Les adjuvants sont ajoutés en faible quantité, ce qui n’exclut pas les risques au moment de leur incorporation ou lors des travaux de finition.

Dégradation thermique : résultats expérimentaux
Thermogramme

Le polymère se dégrade à partir de 274 °C.

À 450 °C, il est dégradé à 90 %.

Tableau des produits de dégradation thermique
Famille 190 °C 200 °C 220 °C 240 °C 450 °C Fiche Toxicologique Méthode MétroPol
AldéhydesAcétaldéhyde, acrylaldéhyde, propanalAcétaldéhydeAcétaldéhydeAcétaldéhydeFormaldéhyde (2,8%), acétaldéhyde (1%), aldéhydes C3-C13

FT-7

FT-120

M-4

M-66

AlcoolsEthanol, ethoxypropanolEthanol, ethoxypropanolMéthanol

FT-48

FT-5

M-38

M-26

CétonesAcétone, méthyléthylcétoneAcétoneAcétoneAcétone, méthyléthylcétoneC3-C6, butyrolactone

FT-3

FT-14

FT-247

M-37;M192

M-106;M-191

M-142

AcidesAcide acétiqueAcide acétiqueAcide acétiqueAcide acétique, acide propanoïque

FT-24

M-284;M-288;M-321;M-300

Hydrocarbures aromatiquesBenzène (<1%)

FT-49

M-40;M-237;M-243

Hydrocarbures saturésC8-C16C3-C12C5-C12C3-C10
Hydrocarbures insaturésC12, C14, C16C10C3-C10
AutresTétrahydrofuraneFurane

FT-42

M-44

Produits de dégradation décrits dans la bibliographie

Les antioxydants deviennent volatils aux températures élevées de transformation. Leur départ facilite l’oxydation de la résine avec cassure de la chaîne et émission des produits de décomposition cités dans le tableau ci-dessus.

Risques en cas d'incendie / explosion [3-5]

Ce produit est combustible.

Son pouvoir calorifique est de 11000 Kcal/Kg.

Le polyéthylène brûle facilement. Les polyéthylènes expansés sont plus inflammables en raison de leur mauvaise conductivité thermique qui empêche la diffusion de la chaleur due à une élévation de la température en un point quelconque de la masse.

Le polyéthylène brûle en dégageant essentiellement de l’anhydride carbonique (FT-238), de l’oxyde de carbone toxique (FT-47), des hydrocarbures aliphatiques (méthane et hydrocarbures insaturés légers).

Quand un feu de polyéthylène couve, il se forme aussi des aldéhydes et des acides gras volatils.

Risques associés aux additifs

  • Noir de carbone

    Le noir de carbone pénètre dans l'organisme essentielle­ment par inhalation mais aussi par voies orale et cutanée. Après inhalation, il s'accumule dans le tractus respiratoire et s'élimine lentement par voie digestive.
    Fiche toxicologique : FT-264
  • Silice

    La silice amorphe n'a pas d'effet spécifique sur la santé. En revanche la silice cristalline peut provoquer la silicose et joue également un rôle certain dans le développement de cancers pulmonaires.
  • Pigments minéraux

    Les pigments minéraux ont en général la même toxicité que le métal qu'ils contiennent. L'anhydride chromique peut-être à l'origine d'ulcérations de la peau et des muqueuses.
    Fiche toxicologique : FT-1
  • Composé phosphoré

    Nocifs et irritants pour la peau et les muqueuses.
  • Oxyde d'antimoine

    Le trioxyde de diantimoine est principalement absorbé par voie pulmonaire et, très faiblement, par voie digestive. Il est largement distribué dans l’organisme puis lentement éliminé, essentiellement dans les selles et plus faiblement dans l’urine. Chez l’homme, il existe un passage transplacentaire et dans le lait maternel.
    Fiche toxicologique : FT-198
  • Anti-oxydants

    Principalement phénoliques encombrés et amines, ces composés sont souvent irritants pour la peau ou sensibilisants.