Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Etude de l'incidence de l'amélioration de l'écoulement d'une poudre sur sa propension à générer de la poussière en vue de limiter l'empoussièrement dans les locaux de travail (rubrique sélectionnée)

Etude de l'incidence de l'amélioration de l'écoulement d'une poudre sur sa propension à générer de la poussière en vue de limiter l'empoussièrement dans les locaux de travail

Etude

Les matériaux pulvérulents sont utilisés dans un grand nombre de secteurs industriels tels que l’agroalimentaire, la pharmacie ou la chimie. Lors de leur mise en œuvre, les salariés subissent des expositions à des poussières lors des manutentions routinières ou suite à des maintenances associées à des difficultés d’écoulement lors de phase de transfert. Pour réduire la fréquence de ces situations exposantes, les industriels ont parfois recours à des modifications de formulation de leur produit par ajout d’additifs qui aident à l’écoulement. Cependant, cette évolution de recette peut conduire à une amplification du caractère pulvérulent de la poudre à l’origine de l’empoussièrement.
Le but de cette étude menée en collaboration avec le Laboratoire de Réactions et de Génie des Procédés de Nancy est de proposer et de développer une méthodologie et des outils à destination des industriels en vue d’évaluer et d’anticiper les conséquences de telles modifications de formulation ou de procédés afin de limiter l’exposition des salariés lors de la mise en œuvre de matériau pulvérulent.
La démarche adoptée pour ces travaux visera à caractériser les propriétés de coulabilité des poudres et de pulvérulence en présence ou non d’aides à l’écoulement. Le lien entre ces deux caractères sera approfondi par des mesures de cohésion au niveau du lit de poudres. A l’aide de nombres adimensionnels caractéristiques de la poudre et de son environnement, des corrélations entre coulabilité, pulvérulence et cohésion de la poudre seront recherchées. Cette approche classique du génie des produits sera validée sur une installation pilote.
Valorisation prévue :
Ces travaux, d’une durée de quatre ans et demi, se feront dans leur majorité dans le cadre d’une thèse de doctorat et seront valorisés par des publications et des communications scientifiques. Des actions de sensibilisation et d’information sur les conséquences de l’ajout d’additif sur la pulvérulence seront proposées au travers des revues professionnelles et des brochures de l'INRS sur ce sujet.

  • Fiche technique

    Fiche technique

    • Année de lancement

      2019
    • Discipline(s)

      Ingénierie des procédés
    • Responsable(s)

    • Participant(s)

      CARES M.G., FALK V., DOCTORANT X., MARCHAL P., WITSCHGER O.
    • Collaboration(s) extérieure(s)

      Laboratoire de Réactions et de Génie des Procédés de Nancy (LRGP)
    • Référence

      ET2019-004
Disciplines de recherche
Ingénierie des procédés
Etudes Publications Communications