Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Procédé de séparation membranaire et procédé d’oxydation : une association pertinente pour le traitement de COV dans les atmosphères de travail ? (rubrique sélectionnée)

Procédé de séparation membranaire et procédé d’oxydation : une association pertinente pour le traitement de COV dans les atmosphères de travail ?

Etude

Si l’impact négatif des Composés Organiques Volatils (COV) sur l’environnement n’est plus à démontrer, la plupart des COV possèdent une toxicité avérée pour l’Homme. L’objectif de cette étude est d’évaluer la pertinence de l’association d’une technique séparative telle que la perméation gazeuse et d’un procédé d’oxydation avancée pour le traitement d’un effluent de ventilation contenant des COV. Cette étude devrait également permettre de définir la nature des matériaux et les paramètres de fonctionnement à mettre en œuvre pour proposer une solution scientifiquement robuste, technologiquement séduisante et répondant à la problématique de la réduction de l’exposition professionnelle aux COV employés encore massivement dans l’industrie. A ce titre, une attention particulière sera portée, en priorité sur les COV tels que le toluène et le dichlorométhane, substances particulièrement toxiques et fréquemment employées dont les propriétés chimiques sont très différentes.
Parmi les procédés d’oxydation recensés pour la décomposition de COV, les procédés photochimiques, photocatalytiques et les plasmas froids seront prioritairement évalués dans cette étude. L’étude de la décomposition de COV par plasma froid sera réalisée en coopération avec le Laboratoire de Physique des Gaz et des Plasmas de l’Université Paris-Sud. L’étape relative à la séparation membranaire sera menée avec le Laboratoire Réactions et Génie des Procédés du CNRS. L’intégration d’un procédé d’oxydation au sein du module membranaire constituera, sans doute, un autre défi scientifique et technologique dans cette étude.
La valorisation de cette étude consistera en la rédaction de publications dans des revues scientifiques et, si possible, en la réalisation d’un démonstrateur.

Disciplines de recherche
Ingénierie des procédés
Etudes Publications Communications