Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Fiches toxicologiques
  5. Microfibres de verre (FT 268) (rubrique sélectionnée)

Microfibres de verre

Fiche toxicologique n° 268

Sommaire de la fiche

Édition : Décembre 2021

Généralités

Les microfibres de verre sont des fibres inorganiques synthétiques. Plus précisément, elles rentrent dans la famille des fibres siliceuses minérales artificielles (ou FMA). Ces FMA constituent une grande famille de fibres inorganiques fabriquée à partir de minéraux naturels fondus. De diamètres et longueurs différents, elles sont utilisées dans des applications variées (isolation, médias de filtration, renforts…).

Bien qu’appartenant à la même famille et étant toutes à base de verre, microfibres de verre, laines de verre et filaments continus de verre ne doivent pas être confondus. La composition spécifique des microfibres de verre permet de produire des fibres dont le diamètre peut être inférieur au micron et leur confère des propriétés de surface particulières.

Le terme de "fibres à usage spécial" a été employé par le passé, pour désigner les microfibres de verre.

Les microfibres de verre sont en verre borosilicaté incolore. Plusieurs types de verre sont distingués (E, 475, 253, 481, A, B,…) en fonction des teneurs des différents éléments entrant dans leurs compositions (cf. tableau 1).

Elles ont une longueur au moins trois fois supérieure à leur diamètre.

Ce sont essentiellement des fibres dont le diamètre est inférieur à 3 µm. Le diamètre peut varier de 0,1 à 6 µm.

Les différentes données disponibles, notamment toxicologiques, concernent principalement le verre E et le verre 475.

Composition Fibres "FMMVF" (dossier d'enregistrement REACH 01-2119495511-37-0000, N°CE 926-771-1) dont microfibres de verre B, C et JM 475, JM 253 Microfibres de verre E (dossier d'enregistrement REACH 01-2119488048-29-0001) JM 481
SiO2 50 - 80 50 - 60 60, 8
Al2O3 2 - 8 12 - 18 2
B2O3 Non précisé 5 - 12 11, 4
K2O 0 - 15 0 - 2 4, 2
Na2O 0 - 25 0 - 2 9, 1
MgO 0 - 15 0 - 6 1, 3
CaO 0 - 25 0 - 25 1, 9
BaO 0 - 8 Non précisé 5, 0
TiO2 Non précisé Non précisé Non précisé
Fe2O3 0 - 16 Non précisé Non précisé
F2 Non précisé Non précisé Non précisé
ZnO Non précisé Non précisé 4, 2
Autres oxydes autres que ceux pour lesquels la teneur est définie dans ce tableau 0 - 18 0 - 18 Non précisé

Tableau 1. Exemples de compositions de microfibres de verre exprimées en pourcentages massiques d'oxydes

 

  • Remarques concernant le Tableau 1 :

La dénomination « FMMVF » (Filtration Man Made Vitreous Fibers) regroupe plusieurs types de microfibres de verre biopersistantes (dont des microfibres de type B, C et 475) ayant fait l’objet d’un enregistrement au titre du règlement Reach par un consortium de déclarants (soumission conjointe).

Les compositions figurant dans ce tableau ont été communiquées par l’industrie.

Dans la liste européenne officielle des substances dangereuses (règlement CLP), les microfibres de verre se répartissent aujourd’hui dans trois groupes de substances possédant une classification et un étiquetage officiels : deux groupes de fibres spécifiques et les laines minérales.

Quelques microfibres de verre (parmi celles couvertes par le groupe des laines minérales - numéro index 650-016-00-2) sont exonérées de la classification cancérogène officielle car elles répondent aux critères énoncés par la note de classification Q associée au numéro index 650-016-00-2.

 

  • Le tableau 2 synthétise les caractéristiques de ces trois groupes de fibres ainsi que leur classification.

La liste européenne des substances dangereuses définit également une classification et un étiquetage harmonisés couvrant les fibres céramiques réfractaires (FCR) et les fibres à usage spécial, des fibres siliceuses artificielles dont la teneur en oxydes alcalins et alcalinoterreux est inférieure ou égale à 18 % (numéro index 650-017-00-8). Les microfibres de verre aujourd’hui mises sur le marché ont une teneur en oxydes alcalins et alcalinoterreux supérieure à 18 % et ne sont pas concernées par cette classification et cet étiquetage.

N° index

Nom général

Composition

Procédé de fabrication

Classification

Exonérations de classification possibles

Exemples communiqués par l'industrie

014-046-00-4 Microfibres de verre E de composition représentative

Fibres de silicate- calcium-aluminium à orientation aléatoire de composition suivante (en pourcentage massique) :

  • SiO2 : 50 - 56 %
  • Al2O3 : 13 - 16 %
  • B2O3 : 5,8 - 10 %
  • Na2O : < 0,6 %
  • K2O : < 0,4 %
  • CaO : 15 - 24 %
  • MgO : < 5,5 %
  • Fe2O3 : < 0,5 %
  • F2 : < 1 %.

Autres éléments pouvant être présents à faible teneur

  Cancérogène de catégorie 1B (inhalation)   Microfibres de verre E
014-047-00-X Microfibres de verre de composition représentative

Fibres de silicate- calcium-aluminium à orientation aléatoire de composition suivante (en pourcentage massique) :

  • SiO2 : 55-60 %
  • Al2O3 : 4-7 %
  • B2O3 : 8-11 %
  • ZrO2 : 0-4 %
  • Na2O : 9,5-13,5 %
  • K2O : 0-4 %
  • CaO : 1-5 %
  • MgO : 0- 2 %
  • Fe2O3 : < 0,2 %
  • ZnO : 2-5%
  • BaO : 3-6 %
  • F2 : < 1 %

Autres éléments pouvant être présents à faible teneur

Généralement fabriquées par atténuation de flamme (étirage à la flamme) et par rotation ( la liste des procédés n'exclut pas l'innovation) Cancérogène de catégorie 2 (inhalation)   Certaines fibres couvertes par le dossier d’enregistrement FMMVF (type B, type 475…).

650-016-00-2

Laines minérales à l’exception de celles faisant l’objet d’une classification officielle spécifique

Fibres vitreuses (silicates) artificielles à orientation aléatoire présentant une teneur en oxydes alcalins et alcalinoterreux (Na2O +K2O+CaO+MgO+BaO) > 18 % (en poids)

 

 

Cancérogène de catégorie 2

 

Exonération possible pour laines non biopersistantes ou sur la base d’études de toxicité intra-péritonéale ou par inhalation à long terme ne montrant pas d’effet cancérogène (note Q)

 

Exonération pour fibres non respirables (note R)

  • Microfibres couvertes par le dossier d’enregistrement Reach 01-2119472313-44-0000 (N° CE 926-099-9) dont JM 481 et 902 (fibres non biopersistantes exonérées de classification cancérogène au titre de la note Q)
  • Certaines microfibres couvertes par le dossier d’enregistrement FMMVF (type A, type C, JM 253…). (fibres biopersistantes pour lesquelles la classification cancérogène s’applique)
 

 

   

 

 

Tableau 2. Classifications et caractéristiques réglementaires des microfibres de verre

Substance(s)

Formule Nom Famille chimique Numéro CAS Numéro CE Numéro index Synonymes
Microfibres de verre de composition représentative 014-047-00-X
Microfibres de verre E de composition représentative 014-046-00-4
Laine minérale à l'exception de celles spécifiées ailleurs dans la présente annexe VI du CLP. 650-016-00-2

Formule chimique

-

Étiquette(s)

Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxique

Microfibres de verre de composition représentative

[Fibres de silicate- calcium-aluminium à orientation aléatoire selon la composition suivante (en pourcentage massique) : SiO2 55-60 %, Al2O3 4-7 %, B2O3 8- 11 %, ZrO2 0-4 %, Na2O 9,5-13,5 %, K2O 0-4 %, CaO 1-5 %, MgO 0-2 %, Fe2O3 < 0,2 %, ZnO 2-5 %, BaO 3-6%, F2 < 1 %.

Procédés de fabrication : généralement obtenues par étirage à la flamme et par rotation (d'autres éléments peuvent être présents à faible teneur ; la liste des procédés n'excluant pas l'innovation)].

Attention

H351 (Inhalation) - Susceptible de provoquer le cancer par inhalation

Nota : Les conseils de prudence P sont sélectionnés selon les critères de l'annexe 1 du réglement CE n° 1272/2008.

014-047-00-X

 

Remarque : afin de faciliter l'identification des substances présentées dans cette fiche, des informations additionnelles sur leur désignation figurent entre crochets dans l'annexe VI du règlement CLP (voir paragraphe Etiquette). Il n'y a pas d'obligation de mentionner ce complément d'information sur l'étiquette réglementaire de ces substances.

Les fibres entrant dans cette vaste définition de « laine minérale » peuvent être exonérées de la classification cancérogène de catégorie 2 ; H351 lorsqu’elles répondent aux conditions d’exemption de la note Q et de la note R associée à cette classification officielle (voir partie réglementaire). Il s’agit d’une grande majorité de laines minérales d’isolation et de certaines microfibres.

EN SAVOIR PLUS SUR LES FICHES TOXICOLOGIQUES