Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Fiches toxicologiques
  5. Trioxyde de diantimoine (FT 198) (rubrique sélectionnée)

Trioxyde de diantimoine

Fiche toxicologique n° 198

Sommaire de la fiche

Édition : Juin 2017

Valeurs limites d’exposition professionnelle [6, 7]

Des valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP) indicatives dans l’air des lieux de travail ont été établies pour les composés de l'antimoine. 

Nom Détails
Composés d'antimoine
  • Pays

    France (circulaire 1984)

  • VME (ppm)

    -

  • VME (mg/m3)

    0,5

  • VLCT (ppm)

    -

  • VLCT (mg/m3)

    -

  • Description VLEP

    En Sb

Composés d'antimoine
  • Pays

    Etats-Unis (ACGIH 1964)

  • VME (ppm)

    -

  • VME (mg/m3)

    0,5

  • VLCT (ppm)

    -

  • VLCT (mg/m3)

    -

  • Description VLEP

    En Sb

Trioxyde de diantimoine
  • Pays

    Suisse

  • VME (ppm)

    -

  • VME (mg/m3)

    0,1

  • VLCT (ppm)

    -

  • VLCT (mg/m3)

    -

  • Description VLEP

    Aérosol inhalable

Méthodes de détection et de détermination dans l'air [8-15]

Les méthodes qui peuvent être proposées sont les suivantes mais aucune n’est spécifique du trioxyde de diantimoine. Le prélèvement et l’analyse sont sélectifs de l’élément antimoine uniquement et demandent donc que la présence de trioxyde de diantimoine sur le lieu de travail ait bien été confirmée.

  • Prélèvement de la fraction inhalable des particules par pompage de l’atmosphère au travers d’une cassette contenant un filtre (membrane en PVC ou ester de cellulose, filtre en fibre de verre ou fibre de quartz), ou d'une cassette fermée munie d'une membrane en ester de cellulose (MEC) avec capsule soudée à celle-ci (AccuCap ou équivalent).
  • Mise en solution adaptée à la nature du filtre : à chaud, à l’aide des ultra-sons ou des micro-ondes par un mélange de l’un ou l’autre des acides nitrique/ chlorhydrique/ perchlorique/sulfurique ou fluorhydrique (si présence de silicates).
  • Dosage par spectrométrie d’émission à plasma (ICP-AES), spectrophotométrie d’absorption atomique flamme (SAA flamme), avec atomisation électrothermique (SAA-AET), à génération d’hydrure (SAA-GH), par spectrométrie de masse à plasma (ICP-MS) ou par spectrométrie de fluorescence X.
EN SAVOIR PLUS SUR LES FICHES TOXICOLOGIQUES