Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Toxicité des silices amorphes nanostructurées : état des connaissances et intérêt des biomarqueurs d'effets précoces dans la recherche (rubrique sélectionnée)

Toxicité des silices amorphes nanostructurées : état des connaissances et intérêt des biomarqueurs d'effets précoces dans la recherche

Article de revue12/2019

Ce document existe uniquement au format électronique

Les silices amorphes synthétiques (SAS) revêtent un caractère nanostructuré et occupent la deuxième place parmi les nanomatériaux produits et utilisés en France et dans le monde, de par leurs multiples applications industrielles et biomédicales. Alors que les silices amorphes sont réputées sans effet spécifique sur la santé, la question de la toxicité des SAS liée à leur état nanoparticulaire a été largement étudiée dans des études expérimentales in vitro et in vivo. Les données expérimentales sont nombreuses en faveur d'une toxicité mais insuffisantes pour statuer sur la toxicité chronique et permettre une extrapolation chez l'homme en situation d'exposition professionnelle. De plus, les données humaines sont rares et des mesures quantitatives d'exposition n'ont pas été rapportées dans les études publiées.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 12 pages, publié dans la revue Références en santé au travail
    • Référence INRS

      TP 36
    • Auteur(s)

      RADAUCENANU A., GUICHARD Y., GRZEBYK M.
    • Date de publication

      12/2019

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Focus sur des agents chimiques particuliers