Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Les insecticides pyréthrinoïdes, la perméthrine et l’esfenvalérate, ne perturbent pas la stéroïdogénèse testiculaire chez le fœtus de rat (rubrique sélectionnée)

Les insecticides pyréthrinoïdes, la perméthrine et l’esfenvalérate, ne perturbent pas la stéroïdogénèse testiculaire chez le fœtus de rat

Publication scientifique

Cette étude évalue les effets d’une exposition maternelle aux insecticides très répandus, la perméthrine et l’esfenvalérate, sur la stéroïdogenèse testiculaire fœtale. Des rates gestantes Sprague Dawley ont reçu la perméthrine aux doses de 1 ; 10 ; 50 ou 100 mg/kg ou l’esfenvalérate aux doses de 0,1 ; 1 ; 7,5 ou 15 mg/kg/jour, par gavage, du 13ème au 19ème jour de gestation. La production de testostérone par le testicule fœtal et l’expression de plusieurs gènes clés liés à la synthèse et le transport du cholestérol et des androgènes ont été examinées chez les fœtus de 19 jours. Des signes cliniques de neurotoxicité ont été observés chez les rates gestantes traitées à la dose de 100 mg/kg/jour de perméthrine ou à la dose de 15 mg/kg/j d’esfenvalérate. La plus forte dose d’esfenvalérate a également provoqué une diminution du gain de poids maternel pendant toute la période du traitement. Les deux insecticides n’ont pas altéré l’expression des gènes HMG-CoA synthase et reductase, SRB1, StAR, P450scc, 3-HSD, P450 17A1, et la 17-HSD dans les testicules fœtaux. Aucune modification significative de la production de testostérone par le testicule fœtal n’a été observée. En conclusion, l’exposition in utero à la perméthrine ou l’esfenvalérate n’a aucun effet sur la voie de biosynthèse de la testostérone dans les testicules de fœtus de rat jusqu'à des doses toxiques maternelles.

  • Fiche technique

    Fiche technique

Disciplines de recherche
Toxicologie expérimentale
Etudes Publications Communications