Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Variabilité du mouvement lors d’assemblages effectués de façon répétitive en fonction de l’âge et de la cadence (rubrique sélectionnée)

Variabilité du mouvement lors d’assemblages effectués de façon répétitive en fonction de l’âge et de la cadence

Publication scientifique

L'objectif de production des entreprises est d'assurer une productivité et une qualité optimales. Dans cet esprit, les concepteurs de postes de travail tendent à uniformiser les façons de procéder des opérateurs. Pourtant, la variabilité du mouvement est une caractéristique essentielle du mouvement humain. Le but de cette étude était de caractériser la variabilité lors de la réalisation d’assemblages répétitifs à cadence imposée. Une attention particulière a été portée sur l’influence de deux facteurs sur cette variabilité, l’un intrinsèque à l’opérateur, l’âge, l’autre extrinsèque, la cadence de travail. Soixante-trois hommes droitiers de 3 classes d’âge différentes (junior : 30-35 ans ; médian : 45-50 ans ; senior : 60-65 ans) ont participé volontairement à l’expérimentation menée en laboratoire. Ils devaient tous exercer ou avoir exercé un métier considéré comme « physiquement difficile ». Ils ont effectué une tâche répétitive d’assemblage de pièces détachées dans des conditions d’exécution proches de celles rencontrées à un poste de travail réel. Les assemblages ont été réalisés sous 2 cadences imposées, soit confortable, soit rapide, durant 2 sessions de travail de 20 minutes chacune. L’identification des façons de procéder a été effectuée selon une grille de codage d’actions à partir de l’enregistrement vidéo des assemblages. La durée des assemblages a été mesurée. Le nombre de façons de procéder et la durée des assemblages ont été analysés par opérateur, par classes d’âge et par cadence à l’aide d’un modèle linéaire mixte avec la variable opérateur comme effet aléatoire et les variables classe d’âge et cadence comme effets fixes. Sur les 144 façons de procéder théoriquement possibles par croisement des actions identifiées par le codage vidéo, 44 ont été observées. De plus, les 3 façons de procéder les plus usitées par les opérateurs représentaient à elles seules, 78,8 % de la totalité des assemblages effectués. Il n’a pas été observé de modification significative du nombre de façons de procéder ni en fonction de l’âge, ni en fonction de la cadence. En outre, la durée d’assemblage n’a pas été significativement modifiée par l’âge. Pour tous les opérateurs, la durée d’exécution des assemblages était significativement plus courte en cadence rapide qu’en cadence confortable. Il a été possible d’observer de la variabilité dans la façon d’assembler des pièces lorsque la procédure n’était pas contrainte. La variabilité observée dans la réalisation des assemblages tels qu’ils ont été effectués dans cette étude, n’a été impactée ni par l’âge des opérateurs, ni par la cadence de travail. Cette variabilité n’a pas présenté d’effet sur la durée de réalisation des assemblages, ni sur l’adaptation au changement de cadence. Par contre, elle offre aux opérateurs des alternatives à un mouvement répétitif potentiellement sollicitant pour l’appareil locomoteur. Laisser aux opérateurs la possibilité d’exprimer la variabilité spontanément existante lors de mouvements répétitifs semble être un élément important à considérer dans la conception des postes de travail.

  • Fiche technique

    Fiche technique

    • Année de publication

      2018
    • Langue

      Anglais
    • Discipline(s)

      Physiologie du travail - Biomécanique
    • Auteur(s)

    • Référence

      Proceedings of the 20th Congress International Ergonomics Association, 26-30 August 2018, Florence (Italy), 7p.
Disciplines de recherche
Physiologie du travail
Etudes Publications Communications
Biomécanique
Etudes Publications Communications