Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Evaluation des émissions de retardateurs de flamme dans les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) - Etude d’instruction (rubrique sélectionnée)

Evaluation des émissions de retardateurs de flamme dans les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) - Etude d’instruction

Etude

Le traitement des plastiques des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) contenant des retardateurs de flamme (RF) suscite depuis plusieurs années de nombreuses inquiétudes en santé au travail. Certains de ces composés sont des perturbateurs endocriniens et peuvent être cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques. Les RF, très variés, peuvent migrer ou être émis dans l’atmosphère sous forme gazeuse et/ou particulaire lors du traitement ou de la réparation des DEEE.
L’objectif de cette étude d’instruction était de renforcer nos connaissances sur l’incidence de la présence des RF dans les DEEE en termes de santé au travail afin de définir la stratégie à adopter pour prévenir les risques d’exposition des salariés à ces composés dans une future étude.
Quatre couples polymère/RF d’intérêt ont été choisis en fonction de leur occurrence et des propriétés physico-chimiques et toxicologiques des RF. Ce choix a été conforté par une évaluation des niveaux d’exposition dans un site de traitement de DEEE. Les résultats de cette campagne ont permis de mettre en évidence la présence de RF dans les atmosphères de travail avec des concentrations plus importantes de RF phosphorés que de RF bromés.
Pour comprendre les différents mécanismes à l’origine des RF dans l’atmosphère de travail, une revue bibliographique des différentes techniques de mesure des RF émis par les polymères, d’analyse et de caractérisation a été réalisée.
Cette étude d’instruction a permis d’acquérir des connaissances sur la problématique des RF dans la matrice polymère des DEEE et de prendre conscience de la complexité du sujet.
L’INRS ne maîtrise pas ou ne dispose pas actuellement des techniques ou méthodes de caractérisation, d’analyse et de mesure des émissions de RF. Aussi, pour la future étude, d’importants moyens et ressources devront être déployés en interne avec d’autres départements et avec des partenaires extérieurs.

Valorisation prévue : ouverture d’une étude longue et un article dans HST

Disciplines de recherche
Ingénierie des procédés
Etudes Publications Communications