Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Mesure des performances du modèle in vitro BMDC pour l’évaluation du potentiel sensibilisant de substances chimiques. (rubrique sélectionnée)

Mesure des performances du modèle in vitro BMDC pour l’évaluation du potentiel sensibilisant de substances chimiques.

Etude

Les allergies professionnelles provoquées par l’exposition des salariés à des produits chimiques sont un problème important de santé au travail. Chaque année, de nouvelles substances chimiques apparaissent dans le domaine industriel, certaines ont un potentiel sensibilisant qu’il est impératif d’identifier afin d’apporter les mesures de prévention adaptées. Il a été mis au point au laboratoire un modèle basé sur l’utilisation de cellules dendritiques de souris (BMDC).
L’objectif de cette étude était d’évaluer les performances de ce modèle in vitro sur un panel important de substances chimiques, ceci afin de le proposer comme test substitutif aux modèles animaux pour évaluer le pouvoir sensibilisant des haptènes. Pour cela, 122 substances chimiques ont été testées dont 85 sensibilisantes et 37 non sensibilisantes, au regard d'un test de référence. L’effet de ces substances sur les cellules dendritiques a été évalué à l’aide de marqueurs membranaires.
Au final, 32 agents non sensibilisants ont été retenus pour le calcul des performances. Vingt-cinq d’entre eux ne montrent aucun effet, comme attendu, mais 7 montrent un effet positif pour au moins un des marqueurs analysés. Parmi les 79 sensibilisants retenus, 74 montrent un effet positif, comme attendu, tandis que 5 sont négatifs. Le modèle BMDC présente donc d’excellentes performances (sensibilité de 94%, spécificité de 78% et exactitude du test de 89%). Elles sont égales voire supérieures aux modèles alternatifs déjà validés. Le modèle permet de discriminer un sensibilisant d’un non sensibilisant et de classer les sensibilisants en fonction de leur puissance de sensibilisation. Il montre également une bonne corrélation avec les cas cliniques d'allergie.
En conclusion, ce modèle in vitro sera proposé comme modèle alternatif aux modèles in vivo imposés par la réglementation européenne pour l’évaluation du pouvoir sensibilisant.

Valorisations
- réalisées : 2 publications dans des revues françaises et une communication dans un congrès à Paris.
- prévue : une publication dans une revue internationale à comité de lecture.

Disciplines de recherche
Toxicologie expérimentale
Etudes Publications Communications