Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Sécurité des Systèmes de Protection Individuelle Intelligents (SPII) - Elaboration de principes généraux de conception- Appréciation du risque et réduction du risque (rubrique sélectionnée)

Sécurité des Systèmes de Protection Individuelle Intelligents (SPII) - Elaboration de principes généraux de conception- Appréciation du risque et réduction du risque

Etude

Avec le développement des techniques liées à l’Internet des objets, une nouvelle génération d’équipements de protection individuelle (EPI) apparaît : les systèmes de protection individuels dits « intelligents » (SPII). Si ces évolutions veulent globalement aller dans le sens d’une amélioration du confort d’utilisation des EPI, elles peuvent également être la source de nouveaux risques. Ceci pose donc de nouvelles questions vis-à-vis de la prévention des risques professionnels. En pratique les fabricants de ces équipements se questionnent sur les exigences de sécurité applicables et les entreprises utilisatrices s’interrogent sur leurs performances et leurs limites.
Afin d’apporter des éléments de réponses à ces questions, le premier objectif de cette étude était de travailler sur la terminologie pour clarifier les échanges entre les parties prenantes à ce sujet, et par là même, délimiter le périmètre de cette étude. Le second objectif était de proposer une démarche d’analyse applicable à l’ensemble des SPII.
La définition proposée pour un SPII met en avant le fait qu’il s’agit avant tout d’un EPI et que, de ce fait, il doit répondre aux exigences générales de conception définies par le règlement (UE) 2016/425 en termes de niveaux de protection, d’efficacité, de confort, d’ergonomie, d’innocuité et de résistance. En intégrant la notion de système, cette définition souligne également la nécessité d’analyser un SPII dans ses différentes configurations d’utilisation, indépendamment du fait que les composants ajoutés soient éventuellement amovibles ou démontables.
Concernant la démarche d’analyse, par analogie avec le domaine des machines et des automatismes, il est proposé pour les parties « intelligentes » qui concourent à une fonction de protection individuelle, de déterminer un niveau de performance en fonction de la part du risque couvert (utilisation de la norme NF EN ISO 13849-1). Sur la base d’une analyse fonctionnelle détaillée, la démarche proposée guide ensuite le fabricant ou l’organisme de contrôle dans l’identification des référentiels réglementaires applicables selon la nature des fonctions recensées ou leur déclinaison matérielle. La dernière étape consiste à s’assurer que la combinaison des différentes fonctions ne génère pas de risques nouveaux pour le porteur dans les conditions d’utilisation prévues du SPII. Afin de valider sa pertinence, cette démarche a été appliquée à quatre SPII représentatifs de ceux identifiés lors de l’état de l’art.
Valorisations :
- réalisées : article de décryptage paru dans la revue « Hygiène et sécurité du travail », une communication internationale, partage des travaux avec la Direction Générale du Travail et citations dans un article sur les EPI connectés et intelligents dans la revue PIC (Protection Individuelle et Collective).
- escomptées : rédaction d’un rapport technique à destination du comité européen de normalisation, article à destination des utilisateurs et des préventeurs (revue PIC, de l’OPPBTP, HST par exemple).

Disciplines de recherche
Ingénierie de conception
Etudes Publications Communications