Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Recherche de solutions pour l'atténuation des vibrations lors de la circulation d'engins de manutention par le traitement des sols. (rubrique sélectionnée)

Recherche de solutions pour l'atténuation des vibrations lors de la circulation d'engins de manutention par le traitement des sols.

Etude

Aujourd’hui certains fabricants de transpalettes électriques à conducteur porté (TEP) commercialisent des engins dotés d’une suspension du poste de conduite efficace pour réduire les vibrations transmises aux opérateurs. Malgré ces progrès, des mesures effectuées en entreprises montrent que les valeurs d’exposition journalières de caristes dépassent encore régulièrement la valeur limite d’exposition réglementaire de 1,15 m/s². La zone de roulement identifiée comme le plus souvent responsable de ces dépassements est la zone de transbordement située entre une aire de stockage de marchandises et la remorque d’un véhicule. Le parcours réalisé par un TEP pour charger ou décharger la remorque d’un camion est en réalité parsemé d’irrégularités qui provoquent des chocs et des vibrations transmis à l’engin. Le niveleur de quai est le dispositif de transbordement le plus couramment rencontré sur les plateformes logistiques. La norme EN 1398:2009 donne des prescriptions de sécurité pour les équipements de transbordement. Elle traite de leur conception, construction, installation, utilisation mais les aspects liés aux vibrations n’y sont pas évoqués. L’étude s’est focalisée sur l’analyse et la caractérisation des zones de transbordement afin de trouver des solutions de traitement des irrégularités de parcours. Un protocole expérimental a été développé. Il utilise un TEP qui sert à la fois de moyen pour effectuer les mesures et pour solliciter le dispositif de transbordement que l’on cherche à caractériser. Un critère, sensible à la sévérité des chocs, basé sur le calcul de la valeur de dose vibratoire a été élaboré. Une 1ère campagne d’essais a été faite sur une piste en béton lisse comportant 2 obstacles. L’épaisseur des obstacles a varié et 3 TEP différents ont été utilisés. Les résultats ont montré que le protocole était peu dépendant du TEP utilisé, ce qui est favorable au déploiement de la méthode en entreprise. Une seconde campagne d’essais a été menée sur un quai niveleur pour réaliser une analyse paramétrique. Les principaux résultats font ressortir que la situation où le plateau du niveleur est en descente vers la remorque est la situation la plus sévère : 30 % de dose vibratoire supplémentaires par rapport à la situation où le plateau est en montée. Les essais avec différentes solutions de traitement des irrégularités ont montré que lorsqu’un « creux » est comblé avec une bande de matériau amortissant ou une « marche » est traitée avec une succession de lamelles fines superposées, des réductions de l’ordre de 25 % de la dose vibratoire étaient obtenues.
Valorisations prévues : Outre les publications dans des journaux scientifiques et de vulgarisation prévues au début 2019 et une communication dans un congrès en avril 2019, l’INRS a pris des contacts avec le Comité Européen de Normalisation pour que le protocole de caractérisation d’un dispositif de transbordement devienne un nouveau code d’essais.

Disciplines de recherche
Vibrations
Etudes Publications Communications
Ingénierie de conception
Etudes Publications Communications