Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Développement et évaluation d’une méthode de mesure des (1,3)--D-glucanes dans l’air des lieux de travail (rubrique sélectionnée)

Développement et évaluation d’une méthode de mesure des (1,3)--D-glucanes dans l’air des lieux de travail

Etude

Les (1,3)--D-glucanes sont des composés qui entrent dans la composition de la plupart des moisissures. En mélange avec d’autres polluants microbiologiques, ils sont présents dans de nombreux secteurs d’activités. L’exposition aux (1,3)--D-glucanes aéroportés est associée à des irritations et des inflammations au niveau des voies respiratoires supérieures. Aucune méthode n’était jusqu’alors disponible en France pour la mesure des (1,3)--D-glucanes dans l’air, si bien que les expositions des travailleurs sur le territoire français ne sont pas documentées.

Les objectifs de cette étude étaient de développer et qualifier une méthode pour la mesure des (1,3)--D-glucanes dans l’air des lieux de travail, d’évaluer la possibilité de la transférer et de réaliser une première application en conditions réelles d’exposition. Les travaux ont débuté par la mise en place et la qualification du banc d’analyse, puis les caractéristiques de la méthode de dosage ont été étudiées. Des essais de laboratoire et de terrain ont ensuite permis d’étudier l’influence de plusieurs protocoles de traitement des échantillons sur les résultats d’analyse. Un traitement adapté est en effet indispensable pour libérer les (1,3)--D-glucanes des structures cellulaires et augmenter leur solubilité pour améliorer leur accessibilité aux composants réactionnels lors du dosage. L’influence d’une conservation des échantillons par congélation à -20°C a également été investiguée. Enfin, la méthode a été déployée dans des centres de tri des déchets ménagers recyclables.

L’étude a permis de proposer une méthode de mesure des expositions aux (1,3)--D-glucanes dans l’air des lieux de travail. Elle repose sur un prélèvement par cassette fermée, une conservation possible de l’échantillon à -20°C pendant 15 jours, une extraction et un traitement combiné de l’échantillon par broyage en présence d’un détergent, en vue de son analyse par suivi d’une réaction enzymatique par spectrophotométrie. Le déploiement de cette méthode dans des centres de tri des déchets ménagers recyclables a permis de documenter les premiers résultats de concentrations ambiantes en (1,3)--D-glucanes.

Valorisation : Le protocole sera transféré sous la forme d’une méthode MétroPol qui précisera certaines limites telles que la répétabilité du dosage (35%), le caractère fastidieux du processus global de mesure ou le fait que la mesure peut ne pas être représentative de l’ensemble des (1,3)--D-glucanes présents dans l’air des lieux de travail.

Disciplines de recherche
Métrologie des expositions
Etudes Publications Communications
Biologie - Microbiologie
Etudes Publications Communications