Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Télétravail, innovations technico-organisationnelles et risques professionnels : un dispositif pour comprendre collectivement les atteintes à la santé pour faire émerger des pistes de prévention (rubrique sélectionnée)

Télétravail, innovations technico-organisationnelles et risques professionnels : un dispositif pour comprendre collectivement les atteintes à la santé pour faire émerger des pistes de prévention

Communication scientifique

Dans un contexte qui conjugue chômage conjoncturel et précarisation sur le volet de l’emploi, mais aussi recherche de sens et aspiration à l’autonomie sur le volet du travail, les technologies de l’information et de la communication (TIC) favorisent l’émergence de nouvelles formes d’emploi et de travail. De plus en plus de travailleurs sont inscrits dans des modes d’organisation qui proposent d’organiser autrement l’activité dans et hors des entreprises. Dans les entreprises, les innovations technico-organisationnelles, qui incluent l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) et qui en favorisent l’émergence, constituent des évolutions contemporaines du monde du travail. Ces innovations sont porteuses de nouveaux facteurs de risques avérés, tels que l’intensification du travail, le débordement de la vie professionnelle sur la vie personnelle ou le brouillage des deux sphères. Elles sont également porteuses de facteurs de risques émergents peu investigués aujourd’hui. Alors que ces innovations concernent une part croissante de salariés, nous ne disposons pas d’études tournées vers la prévention utilisant des données quantitatives portant sur de grands échantillons de travailleurs.
Il y a presque 15 ans, la DARES évaluait à 7% la proportion de travailleurs concernés à partir des données de l’enquête permanente sur les conditions de vie de l’INSEE. De plus en plus d’actifs sont en situation de télétravail et les TIC restent considérées comme des technologies douces dont les effets sur la santé restent mal mesurés. Le guide de collecte de l’enquête Sumer 2017 s’appuie sur la définition du télétravail de la loi n°2012-387 du 22 mars 2012 : « le télétravail désigne toute forme d'organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l'employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire en utilisant les technologies de l'information et de la communication dans le cadre d'un contrat de travail ou d'un avenant à celui-ci ». Nous proposons d’identifier des facteurs de risques et des éléments d’effets sur la santé, voire d’atteintes, dus à l’exposition à des situations de télétravail avec l’appui des données de l’enquête Sumer 2017 de la DARES. Après une description des populations concernées, nous proposons des analyses des possibles variations d’usages, de pratiques et d’effets sur la santé de ces innovations, en fonction des catégories socioprofessionnelles, des tranches d’âge, du genre, que nous mettons en lien avec les facteurs d’exposition aux risques Nos analyses concernent non seulement les travailleurs confrontés à des innovations technico-organisationnelles mais aussi les salariés exerçant leur activité, totalement ou partiellement en télétravail, ainsi que l’ensemble des travailleurs en interaction avec ces derniers.

  • Fiche technique

    Fiche technique

    • Année de publication

      2019
    • Langue

      Français
    • Discipline(s)

      Ergologie - Sciences économiques et de gestion
    • Auteur(s)

    • Référence

      20/11/2019-PARIS-Colloque Gestes 2019 : Dé-libérer le travail ?
Disciplines de recherche
Ergologie
Etudes Publications Communications
Sciences économiques et de gestion
Etudes Publications Communications