Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Consensus sur les tests et l'évaluation d’exosquelettes professionnels en situation de travail, pour une meilleure intégration. (rubrique sélectionnée)

Consensus sur les tests et l'évaluation d’exosquelettes professionnels en situation de travail, pour une meilleure intégration.

Communication scientifique

Depuis de nombreuses années, il existe un large consensus sur l’impact des activités professionnelles sur la survenue de troubles musculo-squelettiques (TMS). Pour faire face à la prévalence de ces pathologies dans des tâches physiquement exigeantes, l’intérêt pour l'usage de nouvelles technologies, telles que les exosquelettes en situation de travail a augmenté. Le potentiel des exosquelettes pour atténuer les contraintes musculaires semble assez prometteur en laboratoire. Néanmoins, il est difficile de déterminer les apports d'un exosquelette en situation de travail en raison de la diversité des méthodes et des mesures utilisées, de la disparité des situations de travail et du caractère protéiforme de ces technologies. Le but de cette communication est de présenter un cadre standard pour l'évaluation de l'interaction humain-exosquelette sur le lieu de travail. Une méthodologie structurée et systématique a été développée sur la base de consultations avec plusieurs (n = 30) acteurs du marché français (concepteurs, intégrateurs et revendeurs), des utilisateurs (entreprises, ergonomes) et des instituts de recherche. Cette méthode comprend trois phases. La première liste les critères objectifs à inclure dans une évaluation des besoins d'assistance associés à la situation de travail, pour sélectionner un exosquelette adapté. La seconde consiste à évaluer l'interaction homme-exosquelette après une période de familiarisation à l'utilisation de l'exosquelette. Cela comprend une sélection de critères d'évaluation et l’élaboration d'un protocole structuré. Cette étape permet de valider ou non l'intégration de l'exosquelette en production. Enfin, la troisième phase consiste à évaluer l'utilisation de l'exosquelette à court, moyen et long terme. Ainsi, cela permet aux entreprises d’évaluer le potentiel et les risques d’un système, en particulier dans les situations de travail qui les concernent. Ce consensus méthodologique a également permis de partager les résultats de l’évaluation de différents exosquelettes dans différentes situations de travail, dans l’espoir d’améliorer l’intégration de ces technologies et de guider leur développement futur.

Disciplines de recherche
Ergonomie
Etudes Publications Communications
Biomécanique
Etudes Publications Communications
Physiologie du travail
Etudes Publications Communications