Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Construire des espaces d’expression des tensions et des besoins de changement en mobilisant des techniques théâtrales. Une façon de progresser vers des lieux de travail sains (rubrique sélectionnée)

Construire des espaces d’expression des tensions et des besoins de changement en mobilisant des techniques théâtrales. Une façon de progresser vers des lieux de travail sains

Communication scientifique

Contexte : Nous sommes tous d'accord pour dire que nous sommes confrontés à un monde d'une complexité extrême et que nos relations à l'égard de nos partenaires de travail, de nos actions collectives, de nos objectifs économiques et environnementaux s'inscrivent dans un réseau complexe de phénomènes interdépendants. Ce constat nous incite à rechercher et à explorer des alternatives aux approches analytiques pour faire face à certains effets négatifs des activités professionnelles de notre temps. Les techniques et les méthodes qui prennent en compte cette complexité méritent d'être explorées (Morin, 2007). Les interventions psychosociales en France sont souvent basées sur le paradigme analytique/dualiste, où des catégories prédéfinies de difficultés sont évaluées et considérées comme séparées, avant que des actions correctives ultérieures ciblant les facteurs organisationnels ne soient mises en œuvre. Nous présenterons une forme alternative d'intervention, où les travailleurs sont accompagnés dans la détermination des problèmes organisationnels (éventuellement imbriqués, mal définis et complexes) qu'ils souhaitent voir traités, et dans la prise de conscience collective/organisationnelle de ces problèmes.
Méthodologie : La technique commence par une interrogation très large d'un groupe de travailleurs confrontés au même type de tâches dans une même organisation : "Quelle caractéristique de votre travail liée à l'utilisation des TIC souhaiteriez-vous voir changer ?» Il leur est d'abord demandé de répondre à cette question individuellement, puis des techniques classiques d'intelligence collective sont mobilisées pour construire une convergence entre les questions mises en avant par chacun. Assez rapidement, l'intervenant met l’accent sur l’objectif intermédiaire de construire une courte saynète destinée à illustrer concrètement le problème; cette consigne orientée vers une mise en actes conduit souvent à l'intégration de plusieurs éléments de la complexité de ce qui est vécu dans la représentation du problème et ouvre à un mélange de discussion portant à la fois sur les difficultés exprimées et sur des solutions potentielles, souvent partielles. La courte saynète illustrant la problématique est, dans un deuxième temps, présentée à un public composé de décideurs et de représentants syndicaux. Une phase de forum suit cette présentation. Durant cette phase de forum, l'animateur mène des échanges avec ce public autour de leur perception et de leur compréhension du problème ainsi que de la nature des solutions qu'ils considèrent comme adéquates. Pour les besoins de notre recherche, les échanges avec le public ont été extensivement enregistrés et retranscrits. Nous exposerons dans la présentation orale un cas où les participants ont proposé une courte pièce de théâtre liée à la disparition des frontières entre vie de travail et vie hors travail associée au développement de la communication numérique.
Résultats : L'analyse montre une progressivité dans les explications causales mentionnées collectivement par le public et une grande richesse des "arbres des causes" construits progressivement. Alors que les premiers éléments mentionnés étaient liés à la responsabilité individuelle du travailleur, la technique a permis d'exprimer la connexion entre la posture individuelle et les problèmes socio-organisationnels de fond : l'utilisation des périodes de récupération comme " variable tampon ", les effets indésirables des stratégies organisationnelles, le manque de lieux d’échange sur les questions de charge de travail dans certaines équipes, etc.
Discussion Cette méthodologie d'intervention originale permet de confronter les décideurs et les parties prenantes à une image synthétique d'un problème complexe tel qu'il est perçu subjectivement par un groupe de travailleurs issus du terrain. La phase de forum leur donne l'occasion de construire collectivement une représentation complexe d’une situation difficile, dans un cadre non polémique, grâce à la distanciation que permet la gestion des interactions par un animateur formé. Cette manière originale de mettre en évidence puis de débattre de tensions psychosociales peut être vue comme une façon de prendre appui sur la réalité de situations vécues comme pénibles sans exacerber la conflictualité sous-jacente de ces tensions bien réelles que vivent les travailleurs, pour, ensuite, discuter et construire de nouvelles pratiques de management et d'organisation.

  • Fiche technique

    Fiche technique

    • Année de publication

      2022
    • Langue

      Anglais
    • Discipline(s)

      Ergonomie - Gestion - Sciences de l’organisation
    • Auteur(s)

      GROSJEAN V., MORAND O.
    • Référence

      13/6/2022-ONLINE-6th International Conference on Wellbeing at Work 2022: Wellbeing in hectic times
  • Étude(s) de rattachement
Disciplines de recherche
Ergonomie
Etudes Publications Communications
Gestion
Etudes Publications Communications
Sciences de l’organisation
Etudes Publications Communications