Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Presse
  3. Nouveau rapport CARTO Amiante (rubrique sélectionnée)

Nouveau rapport CARTO Amiante : 4 nouvelles situations de travail et des résultats d’empoussièrement encourageants

Plus de 20 ans après son interdiction totale en France, l’amiante demeure un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail, tout particulièrement dans le domaine de la Construction. Mobilisés sur cette problématique, la DGT, l’OPPBTP et l’INRS, représentant l’Assurance Maladie – Risques professionnels, ont initié en 2014 le projet CARTO Amiante. Cette opération exceptionnelle, sans équivalent en Europe, permet d’établir une cartographie de l’empoussièrement amiante des processus de travail les plus courants du BTP en sous-section 4 (SS4).

Dans ce cadre, les partenaires ont présenté en 2017, puis en 2019, deux séries de résultats et de préconisations issus d’une campagne massive de mesurage d’empoussièrement, concernant au total 11 situations de travail. 

Aujourd’hui, le rapport CARTO Amiante a été mis à jour en incluant les résultats de 4 nouvelles situations de travail. Ils reflètent une amélioration des modes opératoires intégrant la mise en œuvre de processus innovants. 

De nouvelles situations de travail et de faibles niveaux d’empoussièrement

 

Le troisième rapport CARTO Amiante est issu de l’analyse de 398 mesures d’empoussièrement menées sur les chantiers de 168 entreprises. Ces mesures ont été réalisées dans le cadre de 15 situations de travail différentes, dont 4 nouvelles (en gras) : 

  • Perçage de dalles et revêtements de sol, 
  • Recouvrement de dalles et revêtements de sol, 
  • Vissage et dévissage sur dalles et revêtements de sol, 
  • Décollement de quelques dalles et revêtements de sol, 
  • Perçage de peintures et enduits intérieurs, 
  • Application de peinture ou d’enduit sur peintures et enduits intérieurs,
  • Pose de toile de verre ou de papier peint sur peintures et enduits intérieurs,
  • Dépose de papier peint (raclage) sur peintures et enduits intérieurs,
  • Grattage manuel sur peintures et enduits intérieurs,
  • Découpe et démontage par outils manuels de canalisations extérieures en amiante ciment, 
  • Démontage et déconstruction de quelques éléments de la toiture, 
  • Démoussage de toiture, 
  • Perçage de colle de carrelage faïence, 
  • Décollement de carreaux de faïence collée avec de la colle amiantée, 
  • Perçage de peintures et enduits de façade extérieure.
     

Les résultats sont très encourageants avec globalement de faibles niveaux d’empoussièrement. En effet, sur 15 processus de travail exploitables, 13 sont de niveau d’empoussièrement 1 (empoussièrement inférieur à 100 fibres/litre) et 2 sont de niveau 2 (empoussièrement compris entre 100 et 6 000 fibres/litre). 

Cela permet donc de conclure qu’il existe des solutions opérationnelles simples en matière de prévention du risque amiante qui, si le geste professionnel de l’opérateur est maîtrisé et si le mode opératoire de chaque situation est respecté, permettent d’obtenir ces résultats encourageants.

Un appel à candidatures pour poursuivre la campagne 

 

Désormais, une réelle dynamique s’est installée autour de la campagne CARTO Amiante. Depuis près de 6 ans, le nombre de candidatures n’a cessé d’augmenter pour atteindre, à fin décembre 2020, 1717 candidatures dont 656 ont été retenues et ont fait l’objet de mesurages. Forts de leurs résultats encourageants, l’OPPBTP et la DGT poursuivent la campagne et recherchent des chantiers pour effectuer de nouvelles mesures, financées par l’OPPBTP, en situations réelles en SS4.


Les situations actuellement recherchées sont les suivantes : 

  • Dans le domaine du bâtiment : 

Matériaux

Technique

Moyen de protection collective

Dalles de sol

Carottage traversant
Perçage

Gel hydrique
Humidification + Aspiration à la source

Peinture / enduit intérieur

Grattage
Perçage

Travail à l’humide
Humidification + Aspiration à la source

Enduit de façade

Grattage
Décapage
Recouvrement (peinture-enduit)
Recouvrement (collage isolant)
Clouage/Spitage à travers l’isolant
Perçage à travers l’isolant

Travail à l’humide
Travail à l’humide
Travail à l’humide

Sans MPC

Sans MPC

Sans MPC

Colle faïence

Raclage

Perçage

Travail à l’humide + aspiration à la source
Travail à l’humide + aspiration à la source

Toiture

Perçage
Perçage

Vissage-Dévissage

Gel Hydrique
Travail à l’humide + aspiration à la source
Travail à l’humide

Joints/mastics vitriers

Grattage

Travail à l’humide

Tampons bitumineux sous éviers et baignoires

Démontage

Travail à l’humide + aspiration à la source

 

  • Dans le domaine des travaux publics :

Matériaux

Technique

Moyen de protection collective

Enrobés routiers

Sciage
Burinage (marteau piqueur)
Pelletage

Travail à l’humide
Travail à l’humide
Travail à l’humide

Canalisation extérieure en amiante ciment

Sciage (scie sabre)

Gel hydrique


Les entreprises sont invitées à candidater via la plateforme dédiée : www.carto-amiante.fr 

La dernière version du rapport CARTO Amiante dans son intégralité est disponible ici.

  

  

À propos de l’INRS

L’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) est une association loi 1901, créée en 1947 sous l’égide de la Cnam, administrée par un Conseil paritaire (employeurs et salariés).

De l’acquisition de connaissances jusqu'à leur diffusion, en passant par leur transformation en solutions pratiques, l’Institut met à profit ses ressources pluridisciplinaires pour diffuser une culture de prévention dans les entreprises et proposer des outils adaptés à la diversité des risques professionnels.

L’action de l’INRS s’articule autour de quatre missions complémentaires : études et recherche, assistance, formation, information. L’INRS, c’est aujourd’hui 580 collaborateurs répartis sur deux sites : à Paris (209 personnes) et en Lorraine (371 personnes). L’INRS est financé par la Sécurité Sociale – branche accidents du travail / maladies professionnelles. Notre métier, rendre le vôtre plus sûr.

Et pour suivre l'actualité de l'INRS

www.twitter.com/INRSfrance

Contact presse 

Marie-Eva PLANCHARD  - Tél. 01 40 44 14 40 - marieeva.planchard@inrs.fr

 

Mis à jour le 02/07/2021
Contact presse