Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Pratiques de connexion et état de santé des cadres (rubrique sélectionnée)

Pratiques de connexion et état de santé des cadres

Publication scientifique

Le SST de l’entreprise Orange a constaté que certaines pratiques de connexion des cadres pouvaient entraver l’équilibre vie privée/vie professionnelle, alors que l’entreprise affiche clairement une volonté de maîtrise de tels risques, entre autres par un accord sur la transformation numérique.
Souvent, la connexion joue un rôle important de mise en visibilité de l’activité des cadres et une forte connexion est dans certains cas largement valorisée par la ligne hiérarchique.
Devant ces constats, une méthodologie a été mise en place pour appréhender les pratiques de connexion, à la fois dans ses dimensions quantitatives et qualitatives dans le cadre d’un partenariat associant l’entreprise Orange à l’INRS, au travers d’une thèse de doctorat.
L’étude évoquée ici est exclusivement centrée sur la population des cadres, prioritairement concernés par ces pratiques et cette problématique de débordement.
Dans un premier temps, nous avons élaboré un questionnaire qui a été diffusé par le Service de santé au travail, dans le cadre des visites médicales, avec tirage au sort des cadres, pendant une durée de 4 mois (début juin 2017 à fin septembre 2017). Trente-neuf médecins du travail ont participé activement à l’étude. Le questionnaire a porté sur les pratiques, usages et ressentis liés aux TIC et à la connexion ainsi qu’aux effets potentiels sur la santé. À l’issue de la passation du questionnaire qui a été rempli par 480 cadres, l’accord du salarié était demandé pour un entretien semi-directif. Un certain nombre d’entre eux ont ensuite participé à la phase qualitative de l’étude.
Une des dimensions de l’entretien a constitué en une reconstitution chronologique de l’activité se basant sur une journée représentative. Cette méthode permet d’appréhender finement l’activité et l’articulation des usages des différentes TIC. Telle que nous l’avons conçue, elle s’est également attachée aux pensées et émotions liées à ces usages. Aussi, l’entretien renseigne sur les pratiques de connexion de la personne, sur son ressenti vis-à-vis de celles-ci et sur les stratégies et régulations mises en place.
Les premiers résultats du questionnaire ont permis de vérifier que nous avons interrogés un échantillon représentatif de la population des cadres de l’entreprise. On note que le temps déclaré consacré à l’activité professionnelle est de plus de 50 heures par semaine pour 25 % d’entre eux et que 15 % d’entre eux ne se déconnectent jamais de la sphère professionnelle. Une première étude des verbatims démontre une relation assez contrastée à la connexion, mélange de satisfaction et de ressentis négatifs.
Cette double approche qualitative et quantitative apporte des informations pertinentes et complémentaires concernant les pratiques de connexion des cadres et les conséquences sur leur état de santé ? Nous sommes confiant qu’elle permettra une fois conduite à son terme de proposer des axes de prévention qui devront être construits en cohérence avec la politique de l’entreprise concernant la transformation numérique.

Disciplines de recherche
Psychologie du travail
Etudes Publications Communications
Sciences de l’organisation
Etudes Publications Communications