Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Intérêts et limites de l'abattage humide en hygiène industrielle (rubrique sélectionnée)

Intérêts et limites de l'abattage humide en hygiène industrielle

Etude

Il est fréquent d’observer, dans les effluents industriels ou dans les atmosphères de travail, la présence conjointe de polluants gazeux et particulaires. Par exemple, les filières de traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques, du compostage ou de la transformation des panneaux de bois sont concernées par cette problématique. Très peu étudiés à l’INRS, les laveurs humides offrent cependant la possibilité de traiter de l’air contenant à la fois des particules et des gaz dans un même appareil. L’étendue des champs d’application de l’abattage humide est extrêmement vaste et une étude exhaustive n’est pas concevable. Une démarche reposant sur l’étude d’une, voire de deux problématiques industrielles bien identifiées mettant en jeu une source d’émissions particulaires et gazeuse paraît plus réaliste.

Le travail de recherche conduit dans l’étude reposera sur une approche expérimentale adossée à une approche de simulation. L’approche expérimentale consistera à proposer le laveur humide le mieux adapté aux traitements des émissions particulaires et gazeuses que l’on peut rencontrer, par exemple, dans des filières de traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques, du compostage ou de la transformation des panneaux de bois. Cette partie expérimentale permettra également de valider et de consolider un modèle numérique dédié à la prédiction de l’efficacité de collecte des particules et des gaz par des gouttes liquides.

Le travail de simulation sera en partie effectué dans le cadre d’une thèse d’université. Menée à partir d’un démonstrateur, cette étude devrait mettre en exergue une méthodologie permettant de définir les intérêts et les limites de l’abattage humide et d’élargir l’application de cette technique à d’autres situations de travail pour lesquelles des co-expositions de type gaz / particules ont été observées.

Valorisations prévues : publications scientifiques, thèse

Disciplines de recherche
Ingénierie des procédés
Etudes Publications Communications