Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Effets de la formation initiale en santé et sécurité au travail sur la survenue d'accidents du travail chez les jeunes démarrant leur carrière professionnelle (rubrique sélectionnée)

Effets de la formation initiale en santé et sécurité au travail sur la survenue d'accidents du travail chez les jeunes démarrant leur carrière professionnelle

Communication scientifique

L’objectif de cette étude était de déterminer l’effet de l’enseignement en santé et sécurité au travail (S&ST) reçu au cours de la formation initiale sur la survenue d’accidents du travail (AT) chez les jeunes débutant leur carrière professionnelle. Les objectifs secondaires concernaient les effets de la formation « sauveteur secouriste du travail » reçue pendant la scolarité et des conditions d’accueil lors de l’arrivée dans l’entreprise (information sur les risques professionnels, formation à la sécurité et formation par un parrain) sur la survenue des AT.
Une étude de cohorte prospective a été réalisée parmi les apprentis ou les étudiants, en dernière année de CAP/BEP, bac pro/ BP ou BTS dans des spécialités de production ou de service. Au moment de l’inclusion, des informations sur la formation scolaire et les caractéristiques personnelles ont été recueillies, et les contacts semestriels ultérieurs ont permis de recueillir des informations relatives à l’emploi et aux conditions de travail et des données personnelles. Au cours du suivi de deux ans, les AT ont été identifiés par la déclaration des participants mais également en effectuant une recherche dans les bases de données de sinistralité de la CNAM.
Les 755 participants ont déclaré 1290 emplois. Au cours du suivi, 158 AT ont été identifiés, ce qui correspond à un taux d’incidence de 0,12 [0,10 – 0,14] AT par travailleur à temps plein. Les sujets qui ont déclaré avoir reçu un enseignement S&ST à l’école avaient 2 fois moins d’AT que ceux déclarant n’avoir pas reçu d’enseignement S&ST (IRR = 0,51 [0,00-0,98]). Un risque d’AT plus faible a été observé pour les participants qui ont reçu la formation de « sauveteur secouriste du travail » (IRR = 0,68 [0,00-0,98]). Les conditions à l’arrivée dans l’entreprise n’étaient pas associées à la survenue d’AT.
Cette étude longitudinale a mis en évidence un risque plus faible d’AT chez les jeunes qui ont reçu un enseignement S&ST à l’école. L’enseignement S&ST dispensé aux apprentis et aux étudiants a un spectre plus large que les risques spécifiques du futur métier. L’absence d’effet du désajustement entre formation initiale et futur métier suggère l’intérêt de renforcer cette approche globale.

  • Fiche technique

    Fiche technique

    • Année de publication

      2019
    • Langue

      Anglais
    • Discipline(s)

      Epidémiologie
    • Auteur(s)

    • Référence

      10/9/2019-COPENHAGEN-3rd PEROSH Research Exchange Meeting Where ‘upcoming’ meets ‘experience’
Disciplines de recherche
Epidémiologie
Etudes Publications Communications