Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Facteurs psychosociaux et santé perçue dans une étude longitudinale (rubrique sélectionnée)

Facteurs psychosociaux et santé perçue dans une étude longitudinale

Communication scientifique

Objectifs. Cette étude visait à mettre en évidence la relation entre le changement d'exposition à une grande variété de facteurs psychosociaux (PSF) et le déclin de l'état de santé global perçu chez 5 500 travailleurs de la cohorte française «Santé et itinéraire professionnel».
Méthodes. L'état de santé global perçu a été évalué en 2006 & 2010 par une question -"en général, comment est votre état de santé?" classé sur une échelle de Likert en 5 points (très bon, bon, moyen, pauvre et très pauvre). Le critère de jugement principal considéré ici était un mauvais état de santé perçu en 2010, correspondant à des sujets qui ont déclaré un état de santé moyen, médiocre ou très mauvais en 2010. En outre, dix-sept PSF auto-déclarés ont été évalués en 2006 & 2010. Ils ont exploré six domaines: l'intensité du travail et le temps de travail (7 items), les exigences émotionnelles (3 items), l'autonomie (2 items), les relations sociales au travail (2 Items), les conflits de valeurs (2 Items) et l'insécurité d'emploi (1 item). Chaque élément a été classé sur une échelle de fréquence de Likert en 4 points (de jamais à constamment exposé). Un score variant de 0 à 3 a été calculé en 2006 et en 2010 pour chaque sous-domaine et les sujets ont été considérés comme exposés si le score était strictement supérieur à 1. Pour chaque PSF, quatre groupes (A-D) ont été considérés : exposés ni en 2006 ni en 2010 (A comme référence), exposés en 2010 mais pas en 2006 (B comme effet à court terme), exposés en 2006 mais pas en 2010 (C comme effet décalé), exposés en 2006 et 2010 (D comme effet cumulatif). Des modèles multiples de régression logistiques ont été réalisés séparément chez les hommes et les femmes.
Résultats. Parmi les 2250 hommes et 2420 femmes n’ayant pas déclaré un mauvais état de santé en 2006, 319 (14 %) et 368 (15 %) ont déclaré un mauvais état de santé en 2010. Chez les hommes, l'exposition à une faible utilisation ou amélioration des compétences ou à de mauvaises relations sociales au travail était liée à un mauvais état de santé perçu en 2010, quels que soient les groupes d’exposition. Des effets à court terme, cumulatifs ou décalés de 5 PSF sur le mauvais état de santé perçu ont été observés (volume élevé de travail, déséquilibre vie familiale/vie professionnelle, tensions avec le public, manque de récompenses, insécurité de l'emploi). Enfin, le risque d'un mauvais état de santé perçu en 2010 était plus faible en cas d'amélioration de l’autonomie au travail et du nombre d’heures de travail (groupe C). Chez les femmes, le mauvais état de santé perçu en 2010 était associé à la peur au travail dans les deux groupes B et D; au déséquilibre vie familiale/vie professionnelle, à l'insécurité d'emploi et à la pression au travail dans le groupe B; aux mauvaises relations sociales au travail et à de faibles moyens pour faire un travail de qualité dans le groupe D. Enfin, le risque d'un mauvais état de santé perçu en 2010 était plus faible en cas d'amélioration du sentiment de reconnaissance (groupe C).
Conclusions. Ces résultats ont souligné, dans le contexte d'un suivi de quatre ans, les relations entre plusieurs PSF, additionnels à ceux des modèles Karasek et Siegrist, et un mauvais état de santé perçu. Selon les sous-domaines de PSF et le sexe, les résultats suggèrent des effets à court terme, cumulatifs et décalés de l'exposition de PSF sur un mauvais état de santé perçu, qui est prédicteur d’événements de santé futurs.

  • Fiche technique

    Fiche technique

    • Année de publication

      2018
    • Langue

      Anglais
    • Discipline(s)

      Epidémiologie
    • Auteur(s)

    • Référence

      22/5/2019-PARIS ISSY-LES-MOULINEAUX-Well Being at work in a changing world: challenges and opportunities
Disciplines de recherche
Epidémiologie
Etudes Publications Communications