Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Validation des concentrations massiques mesurées par une microbalance à élément oscillant (TEOM) pour l'étude des performances d'instruments en temps réel (rubrique sélectionnée)

Validation des concentrations massiques mesurées par une microbalance à élément oscillant (TEOM) pour l'étude des performances d'instruments en temps réel

Communication scientifique

Du fait de leur aptitude à mesurer des événements transitoires de courte durée, les compteurs optiques de particules (COP) et les photomètres sont largement utilisés pour la caractérisation des aérosols dans les atmosphères de travail. Malgré la nécessité de déterminer un facteur de calibration pour obtenir des données de concentrations massiques plus précises pour un aérosol donné, des comparaisons avec des mesures gravimétriques sont très rarement mises en œuvre et les utilisateurs travaillent quasi exclusivement avec les données brutes non corrigées. Ce travail a pour objectif de comparer les concentrations massiques mesurées par un TEOM à des mesures gravimétriques sur filtre ou des concentrations massiques mesurées par un photomètre (TSI AM510) et un COP (TSI OPS3330). Des aérosols d’essais ont été générés avec un générateur à brosse tournante (PALAS RBG-1000), un générateur par décharge électrique (PALAS GFG-1000) ou un nébuliseur de type Laskin. Les concentrations instantanées moyennes mesurées par le TEOM sont en bon accord avec les mesures de concentrations massiques obtenues par gravimétrie sur une plage comprise entre 0,1 et 100 mg.m-3. Dans le cas d’un aérosol bimodal de NaCl, les données brutes de l’AM510 sont corrélées de manière satisfaisante avec celles du TEOM ; les données brutes de l’OPS3330 sous-estiment quant-à-elles les concentrations massiques mesurées par le TEOM d’un facteur 2.

Disciplines de recherche
Métrologie des expositions
Etudes Publications Communications