Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. Les moyens de mesure d’exposition comme intermédiaires du droit et voie pour renforcer la culture de prévention (rubrique sélectionnée)

Les moyens de mesure d’exposition comme intermédiaires du droit et voie pour renforcer la culture de prévention

Communication scientifique

Dans le champ de la santé et de la sécurité au travail, les autorités publiques, les agences de régulation et autres parties prenantes sont préoccupées à l’égard de la gouvernance des nanomatériaux manufacturés. Leurs caractéristiques de taille et de forme mettent à l’épreuve les méthodes conventionnelles d’évaluation du risque chimique basées sur le paradigme de la masse et nécessitent de nouvelles métriques et de nouveaux outils pour mesurer la concentration en nombre et l’état de surface. Les scientifiques des institutions réglementaires appellent au développement de méthodes d’évaluation multicritères mais il apparait que les formes de gouvernance des risques s’organisent en fonction d’outils et de principes différents… Dans ce contexte, nous avons observé le développement et l’usage d’une méthode opérationnelle de mesure de l’exposition professionnelle aux nanomatériaux basée sur la caractérisation de l’aérosol en fonction d’un critère de pulvérulence ou « dustiness ». Cette approche, reprise au niveau de la normalisation européenne, tire sa force non seulement de cette intégration dans les standards mais aussi de sa prise en compte des conditions de travail réelles et de l’évolution de l’aérosol, en particulier sa dispersion. Grâce à l’intégration du travailleur et de la situation de travail dans la caractérisation de l’exposition, cette méthode apporte un modèle nouveau d’évaluation des risques et participe au développement culturel en matière de prévention.

Disciplines de recherche
Sociologie
Etudes Publications Communications