Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. INRS
  3. Activités de recherche
  4. De la « gestion des âges » à la « gestion de l’employabilité et des parcours par la santé au travail » (rubrique sélectionnée)

De la « gestion des âges » à la « gestion de l’employabilité et des parcours par la santé au travail »

Communication scientifique

Contexte : le vieillissement démographique amène les gouvernements à prolonger la vie au travail. La gestion des âges est un concept clé, mais il n’est basé que sur l’âge chronologique et les considérations économiques, ce qui hypothèque son efficacité. De plus, la santé au travail n’y est pas prise suffisamment en considération alors que c’est un problème majeur. Nous proposons de la remettre au cœur du débat grâce à une nouvelle proposition : la « gestion de l’employabilité et des parcours par la santé au travail » (GEPaST). Objectif : donner une traduction empirique à notre proposition pour construire un outil opérationnel à destination des managers. Méthode : nous analysons comment notre proposition se matérialise dans les pratiques quotidiennes de GRH. Notre étude qualitative repose sur 29 entretiens semi-directifs menés dans 5 entreprises de collecte des déchets ménagers et recourt à l’analyse de contenu. Résultats : nous relevons que les gestionnaires des ressources humaines doivent répondre à une question unique : combien de temps un travailleur peut/doit-il rester dans un métier contraignant ? Nous observons deux réponses différentes, qui sous-tendent deux ensembles distincts de pratiques de GEPaST. Certains managers considèrent qu’ils doivent permettre à leurs employés de rester dans un emploi contraignant durant toute leur vie professionnelle : ils prennent en considération la santé et la sécurité au travail dans chacune de ce que nous appelons des pratiques « classiques » de GRH, mais aussi au travers de pratiques dédiées. D’autres pensent qu’un métier contraignant ne peut être exercé que sur un période de temps limitée : en plus des bonnes pratiques listées ci-dessus, ils prennent des mesures pour mettre en place ce que nous appelons la « flexi-sécurité », à l’échelle de l’entreprise mais aussi à une échelle plus large. Conclusion : nous fournissons aux managers un outil de GRH opérationnel. Nous visons à les aider à gérer leurs ressources humaines en se focalisant sur les questions de santé au travail. Nous insistons sur le fait que quel que soit le métier, même contraignant, les managers ont la possibilité de donner des marges de manœuvre à leurs employés et leur permettre d’entreprendre des actions pour préserver ou même améliorer leur santé, et rester plus longtemps dans leur métier.

Disciplines de recherche
Sciences économiques et de gestion
Etudes Publications Communications